Exemples de gestion des matières organiques par des entreprises

Vous souhaitez implanter la collecte des matières organiques au sein de votre organisation, mais ne savez pas par où commencer? Pour vous aider dans votre démarche, nous vous présentons plusieurs cas à succès d’industries, commerces et institutions qui ont mis en place un programme de récupération et de compostage des matières organiques.

Découvrez dans cette page ces exemples de bonne gestion et téléchargez leur fiche détaillée. Une belle façon de s’inspirer avant de lancer votre projet!

Fromagerie Blackburn

Créer de l’énergie à partir d’un résidu de production, c’est ce que la Fromagerie Blackburn fait tous les jours en récupérant 1,2 million de litres de lactosérum et d’eau de lavage. Le biogaz produit est brûlé pour le stockage thermique, la cuisson du fromage et le chauffage des bâtiments. La quantité d’énergie extraite du lactosérum permettrait la production d’une quantité équivalente de fromage!

Pour connaître de quelle façon cette solution a été implantée, consultez notre fiche Exemple de cas - Fromagerie Blackburn (PDF, 432 Ko).

Les Fermes Lufa

Comme Les Fermes Lufa misent sur la production locale d’aliments, elles désiraient un mode de gestion des matières organiques local. En combinant leurs 2 serres, elles récupèrent environ 150 tonnes de résidus alimentaires par année. L’installation d’un composteur sur place leur permet aussi de produire et d’offrir à leur clientèle un compost de qualité.

Pour découvrir des détails étonnants sur leurs installations, comme le nombre d’ascenseurs à emprunter de la serre au composteur, consultez la fiche Exemple de cas - Les Fermes Lufa (PDF, 1.4 Mo).

Metro

Dans un magasin d’alimentation, l’implantation de la collecte des aliments périmés a un impact significatif sur la quantité de matières détournées de l’élimination. Ce sont environ 40 tonnes de matières organiques qui sont récupérées par magasin chaque année! Ils sont également en cours d’élaboration de programmes de dons alimentaires à des organismes de charité et de courtage alimentaire durable, ce qui s’inscrit dans leur démarche de responsabilité d’entreprise.

Pour plus de détails sur les défis relevés, consultez notre fiche Exemple de cas - Metro (PDF, 881 Ko).

Gaz Métro

La collecte et le compostage sur place des matières organiques au siège social de Gaz Métro s’inscrivaient naturellement dans leur démarche de développement durable. En misant sur un affichage adapté à la cafétéria, des activités de sensibilisation sur plusieurs semaines et une distribution de compost aux employés, l’équipe a mis en place les conditions gagnantes pour assurer la réussite du projet.

Vous pensez que leur expérience pourrait s’appliquer à votre organisation? Téléchargez la fiche complète Exemple de cas - Gaz Métro (PDF, 1.2 Mo).

Hôpital Jean-Talon, CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

La motivation et l’intérêt du personnel, la faible charge supplémentaire de travail, l’appui du comité de mise en œuvre et l’espace disponible en chambre froide sont tous des facteurs de réussite de l’implantation de la collecte de matières organiques à l’Hôpital Jean-Talon. Avec 650 repas servis quotidiennement et un taux de récupération d’environ 85 %, leur marche à suivre est un exemple de réussite pour ce type d’établissement.

Pour connaître les défis qu’ils ont relevés, consultez notre fiche Exemple de cas - Hôpital Jean-Talon, CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal (PDF, 790 Ko).

IGA

Partenaire du Jour de la Terre Québec, Sobeys Québec a participé à l’application d’un programme d’optimisation de la gestion des matières résiduelles dans leurs installations. Ce sont environ 280 épiceries IGA qui, à la fin de l’implantation, feront la collecte de leurs aliments périmés : tout un programme à coordonner!

Les étapes du projet, débuté en 2014, sont décrites dans cette fiche :  Exemple de cas - IGA (PDF, 1 Mo).

Groupe Aldo

Depuis 2011 au siège-social du Groupe Aldo, on récupère 25 tonnes de matières organiques par année. En plus des bacs de collecte dans la cafétéria zéro déchet, des îlots de récupération ont été placés à plusieurs endroits afin d’aider les employés à participer. Faciliter le geste a été la clé du succès et le jardin communautaire profite du compost!

Découvrez les étapes de l’implantation dans la fiche Exemple de cas - Groupe Aldo (PDF, 1.4 Mo).

Les Terrasses de la Fonderie

Par des annonces à la messe, sur les napperons dans la cafétéria et par une table d’accueil, la résidence pour personnes âgées Les Terrasses de la Fonderie a tout mis en œuvre pour que son projet de collecte de ses résidus alimentaires soit un succès. Avec plus de 400 repas servis à chaque jour, elle a réussi à relever le défi et à faire changer les habitudes de ses résidents : elle récupère plus de 23 tonnes par année!

Découvrez tous les détails de la démarche dans notre fiche Exemple de cas - Les Terrasses de la Fonderie (PDF, 1.1 Mo).

Aéroports de Montréal

En 2013, après une année pilote réussie, Aéroports de Montréal a mis en place une collecte efficace des matières organiques générées dans ses locaux, notamment par les restaurateurs. Son objectif : récupérer 50 % de ses matières résiduelles en 2017.

Pour en apprendre davantage sur cette collecte, consultez notre fiche Exemple de cas - Aéroports de Montréal (PDF, 909 Ko).

Canadawide

Le fournisseur de fruits et légumes Canadawide a implanté en 2011 des activités de récupération des matières organiques. L’entreprise a rapidement atteint une efficacité optimale dans sa collecte, avec un taux de recyclage de 80 % en 2013 et de 89 % en 2014.

Cet exemple de gestion vous intéresse? Lisez notre fiche détaillée Exemple de cas - Canadawide (PDF, 696 Ko).

Rôtisseries St-Hubert

En 2010, après une phase pilote dans 4 succursales, St-Hubert a implanté un vaste projet de collecte des matières organiques dans l’ensemble de ses rôtisseries. Elle a été est la première chaîne de restauration au Québec à lancer un tel programme. Au total, l’entreprise récupère chaque année 3 500 tonnes de matières à travers plus de 80 % de ses restaurants.

Découvrez en détail ce cas à succès dans notre fiche Exemple de cas - St-Hubert (PDF, 1 Mo).

Consultez également l'affichette en cliquant sur l'image à droite.

Restaurant Grec Baie-Jolie

Situé à Trois-Rivières, le Restaurant Grec Baie-Jolie a lancé en 2012 des activités de traitement de ses matières organiques. C’était la première fois qu’un restaurant au Québec effectuait du compostage sur place avec un équipement industriel. Son objectif : récupérer et traiter 100 % des résidus alimentaires générés, soit 37,4 tonnes par année.

Vous désirez en savoir plus sur les bonnes pratiques de ce restaurant? Parcourez notre fiche détaillée Exemple de cas - Restaurant Grec Baie-Jolie (PDF, 1 Mo).

Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec

À la fois école de gestion hôtelière et restaurant, l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec a mis en place un système de collecte de ses résidus organiques en 2011. Depuis 2013, 77 % des matières récupérées dans les cuisines, la cafétéria, le restaurant et même dans les salles de bain sont collectées puis traitées par compostage sur un site externe.

Pour en connaître plus sur la mise en place de ce système de récupération et sur les autres scénarios envisagés, consultez notre fiche détaillée Exemple de cas – Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (PDF, 746 Ko).

Traiteur Avec Plaisirs

Depuis 2007, les matières organiques du traiteur Avec Plaisirs sont collectées par un service mis en place par la Société du Vieux-Port de Montréal pour les entreprises locataires de ce bâtiment. Pour le traiteur, ce service clé en main permet de détourner chaque année plus de 35 tonnes de résidus.

Vous voulez en apprendre plus sur les paramètres de la collecte implantée pour le traiteur Avec Plaisirs? Téléchargez notre fiche détaillée Exemple de cas – Traiteur Avec Plaisirs (PDF, 998 Ko).