Le compostage domestique

Image d'une femme qui composteQu’est-ce que le compostage domestique? Une solution simple et naturelle qui consiste à retourner vos matières organiques à la terre.

Apprenez comment composter à la maison dans cette page.

 

Pourquoi utiliser du compost dans mon jardin?

Truc pratiqueÀ l’automne, entreposez vos feuilles mortes dans un coin de votre cour pour les utiliser dans votre composteur toute l’année.

Ajouter du compost dans votre jardin améliore la texture du sol, ce qui favorise le drainage de l’eau de pluie, l’aération du sol et la croissance des plantes. En plus, le compost offre un apport prolongé d’éléments nutritifs pour les plantes et peut servir de barrière aux indésirables, comme de petits insectes nuisibles ou certaines maladies.

Comment faire du compostage domestique?

Pour obtenir un compost de qualité, il faut avoir un équilibre entre les matières carbonées (comme les feuilles mortes) et les matières azotées (tel que les pelures et épluchures de fruits et légumes). Bonne nouvelle, on trouve tous les ingrédients dans la cuisine et le jardin!

Suivez la recette :

  1. Déposez vos matières azotées dans votre composteur
  2. Ajoutez-y le double, en volume, de feuilles mortes ou autres matières riches en carbone
  3. Brassez à l’occasion pour l’aérer et laissez reposer

La matière se transforme en compost grâce au travail des microorganismes et des invertébrés du sol. Assurez-vous qu’ils ont assez d’air et d’eau (mais pas trop) pour faire leur travail!

Après environ 1 an, vous obtiendrez du compost, un produit brun foncé qui a l’odeur et l’apparence d’un terreau, pour enrichir votre jardin, vos platebandes, votre jardin ou votre gazon.

Que puis-je mettre dans mon composteur domestique?

Sans être exhaustive, voici une liste des matières à déposer dans votre composteur domestique :

Matières carbonées

Le saviez-vous?Couper les restants de table en petits morceaux accélère leur transformation en compost.

  • Feuilles mortes
  • Marc de café (avec le papier filtre)
  • Pâtes alimentaires (sans sauce)
  • Pain
  • Riz
  • Écales de noix et noyaux
  • Papier journal déchiqueté (mais il est préférable de le recycler)
  • Plantes mortes et fleurs séchées
  • Cendres de bois (mais il est préférable de les épandre directement au sol)

Matières azotées

  • Pelures, épluchures et restes de fruits et de légumes (cuits ou crus)
  • Rognures de gazon (même s’il vaut toujours mieux pratiquer l’herbicyclage et les laisser au sol)
  • Résidus de jardins (retailles, mauvaises herbes non montées en graine, etc.)

Que dois-je éviter?

Le saviez-vous?Les rongeurs, ratons laveurs et moufettes sont attirés surtout par les résidus de viande et de matières grasses comme le fromage et autres produits laitiers. Évitez de leur servir un festin et vous éviterez les animaux indésirables!

Attention! Certaines matières sont incompatibles avec le compostage domestique, dont :

  • Les résidus d’origine animale comme les produits laitiers et la viande
  • Les matières grasses (huiles végétales, mayonnaises, sauces à salade)
  • Les plantes ou feuillages malades
  • Les mauvaises herbes montées en graine
  • Les excréments d’animaux (puisqu’ils peuvent contenir des pathogènes)
  • Les matériaux contaminés avec des pesticides ou produits dangereux (ex. : bois traité)
  • Les cendres et briquettes de BBQ

Les résidus de source animale contribuent à la formation de pathogènes néfastes pour la santé humaine tels que la salmonelle et l’E. Coli. Contrairement au compostage industriel des matières organiques collectées par la plupart des municipalités, le compostage domestique ne permet pas d’atteindre des températures suffisantes pour détruire ces pathogènes. C’est pourquoi vous ne devez pas les déposer dans votre compost domestique.

Toutefois, il n’y a pas de problème à les mettre dans votre bac brun.

Où mettre mon composteur?

Idéalement, choisissez un endroit bien drainé, semi-ombragé et où il sera possible d’y apporter de l’eau en cas de besoin.

Optez pour un emplacement qui sera accessible toute l’année, même en hiver! Bien que le processus de compostage ralentit considérablement pendant la saison froide, il est possible de continuer à accumuler des matières. L’activité reprendra au printemps à la suite d’un bon retournement des matières et, au besoin, de l’ajout de matières brunes.

À chaque problème une solution!

Quoi faire si votre compost  :

  • Est trop sec? : Arrosez-le ou retirez le couvercle lors d’une faible pluie ou ajoutez des matières azotées
  • Est trop humide? : Ajoutez des matières carbonées (sèches) et brassez
  • Est trop compact? : Ajoutez des matières grossières (copeaux) et brassez
  • Dégage de mauvaises odeurs? : Ajoutez des matières carbonées (sèches) et brassez
  • Attire des mouches? : Couvrez les résidus alimentaires avec du papier journal, des feuilles mortes, de la paille, du bran de scie ou de la terre

Et ma municipalité?

Votre municipalité est votre partenaire. Elle saura répondre à vos questions et même vous épauler dans votre démarche. Plusieurs d'entre elles offrent des programmes d'aide, comme de l'aide financière pour l'achat d'un composteur. Renseignez-vous.