Guide d’utilisation des sacs de plastique pour récupérer les résidus alimentaires en entreprise

Saviez-vous qu’il existe au Québec des exigences de salubrité à respecter pour l’entreposage et la disposition des matières résiduelles (déchets) dans le secteur de l’alimentation? Le Règlement sur les aliments définit les exigences de salubrité qui visent particulièrement les viandes non comestibles et produits marins.

Pour les résidus alimentaires de source végétale, par exemple les fruits et légumes périmés et les restes de tables et de préparation, il n’y a pas d’exigences spécifiques autres que le respect des critères usuels pour l’entreposage et la manipulation des déchets.

Dans cette page, apprenez-en plus sur l’usage de sacs de plastique compostables ou non.

Les avantages

Saviez-vous que?Intéressé à savoir où sont situés les lieux de traitement des matières organiques? Consultez notre Carte des municipalités offrant la collecte des résidus organiques alimentaires et des lieux de traitement des matières organiques.

L’usage des sacs de plastique n’est pas obligatoire pour la manipulation des résidus organiques.

Par contre, utiliser des sacs en plastique, compostables ou non, peut être avantageux :

  • Permet de réduire les efforts nécessaires au lavage des contenants et évite le nettoyage journalier des bacs
  • Limite les nuisances dues aux drosophiles (mouches à fruits) et les odeurs lors de l’entreposage temporaire
  • Facilite la manutention des résidus organiques de l’intérieur de l’établissement vers le contenant de collecte à l’extérieur

Si vous choisissez d’utiliser des sacs de plastique, compostables ou non, pour récupérer les résidus alimentaires de votre établissement, assurez-vous que ceux-ci sont acceptés par le récupérateur et le lieu de compostage qui les reçoit. Certains lieux de compostage au Québec ne sont pas autorisés à recevoir des résidus alimentaires en sacs de plastique, même les sacs compostables certifiés. D’autres lieux (existants et futurs) peuvent être autorisés à traiter les résidus alimentaires en sacs de plastique, mais choisissent de ne pas les accepter pour des questions opérationnelles et de coûts.

Les désavantages

L’utilisation de sacs peut aussi comporter certains inconvénients. En voici quelques-uns :

  • Peut engendrer des coûts supplémentaires pour l’achat de sacs de plastique compostables certifiés et le traitement des résidus
  • Confusion possible entre les sacs de plastique compostables certifiés versus les sacs oxobiodégradables non compostables, mais étiquetés comme étant biodégradables
  • Implique que le récupérateur et le lieu de compostage soient autorisés à traiter les résidus en sacs, ce qui n’est pas toujours le cas

Les bonnes pratiques

Trucs et conseilsPour en savoir plus sur comment choisir un sac de plastique compostable, consultez notre page Guide d’utilisation des sacs.

Pour vous éclairer dans votre choix, voici les bonnes pratiques à mettre de l’avant :

  • Choisissez des sacs de plastique compostable certifiés BNQ ou autre certification reconnue
  • Si vous êtes un gestionnaire d’immeuble commercial, fournissez des sacs en plastique compostables certifiés et informez vos occupants des types de sacs acceptés
  • Utilisez des sacs de différentes couleurs avec un code associé au bon contenant pour éviter les erreurs par les employés
  • Évitez de trop remplir les sacs de plastique compostables, car ils sont moins résistants que les sacs de polyéthylène conventionnels

Des exemples de cas

Découvrez des exemples de cas d’établissement qui ont choisi d’utiliser ou non les sacs de plastique pour récupérer leurs matières organiques.

Établissements qui utilisent des sacs de plastique

Établissements qui n’utilisent pas de sacs de plastique