Appel de propositions visant la réduction de l’utilisation de produits à usage unique

L’utilisation de produits à usage unique est une source de gaspillage et de pollution. Le phénomène du consommer/jeter se traduit en effet par des enjeux de pollution du sol et de l’eau ainsi que par des impacts liés à l’enfouissement et à l’incinération de matières résiduelles. Des stratégies de prévention par l’évitement et la substitution (réemploi) peuvent servir à prévenir et à atténuer ces impacts négatifs.

Voilà ce que nous souhaitons encourager avec cet appel de propositions.

La période de dépôt des propositions est maintenant terminée. Merci à tous ceux qui ont soumis un projet!

Description

L’appel de propositions a pour objectif principal de prévenir et de réduire l’utilisation de produits à usage unique composés de plastique ou de toute autre matière, en favorisant le recours aux produits réutilisables et durables, notamment par des stratégies d’acquisitions écoresponsables. Les projets soutenus devront viser la réduction à la source et le réemploi en vue de prévenir et de réduire la génération de matières résiduelles associée directement aux produits à usage unique.

En plus de répondre à l’objectif principal, les projets doivent aussi répondre à au moins un des 2 objectifs suivants et produire des résultats mesurables :

  • Mobilisation: Stimuler le changement et l’adoption de comportements, par exemple à l’issue d’une démarche de concertation, d’une campagne de promotion, d’un service d’accompagnement, d’un programme éducatif ou d’un incitatif économique
  • Action: Déployer et mettre en œuvre une solution par le lancement d’un nouveau produit ou service, l’implantation d’une technologie ou la mise en œuvre d’un système ou d’un cadre de gestion (politique, processus, directive, plan d’action, guide, etc.)

Consultez le Cadre normatif (PDF, 511 Ko) pour connaître tous les détails.

Attestation obligatoire au programme ICI on recycle +

Tous les demandeurs d’aide financière doivent être attestés à notre programme de reconnaissance ICI on recycle +.

C’est ce qu’on appelle une écocondition et c’est un des livrables permettant de recevoir le versement final de l’aide financière pour votre projet.

Pour connaitre la marche à suivre afin de vous inscrire au programme, visitez notre page à cet effet : Obtenir l’attestation ICI on recycle + pour les demandeurs d’aide financière.

Projets acceptés

Voici les projets acceptés à ce jour :

  • Association des chirurgiens dentistes du Québec (97 001 $) : Accompagnement pour la mise en œuvre du Programme Vert, incluant le remplacement des produits à usage unique par des produits réutilisables
  • Association des sociétés de développement commercial de Montréal (241 375 $) : Projet de réduction à la source des plastiques à usage unique et essai de contenants consignés sur les artères commerciales de la ville de Montréal
  • Avril Supermarché (189 694 $) : Mise en place de stations de recharge incluant 6 bornes pour produits nettoyants en vrac où les clients pourront remplir leurs contenants réutilisables (savon, etc.)
  • Cégep Garneau (118 562 $) : Accompagnement des services alimentaires, achat de fontaines, de lave-vaisselle et de vaisselle et ustensiles durables et campagne de mobilisation des élèves
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval (52 059 $) : Développement et implantation de 3 bornes de remplissages en vrac automatisées afin de réutiliser des cartouches de produits concentrés au lieu d’utiliser des cartouches à usage unique (les produits visés sont ceux de désinfection et de nettoyage principalement utilisés par le service d’hygiène et salubrité)
  • Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Îlede-Montréal (185 136 $): Mise en place d’une cafétéria zéro déchet avec l’achat de contenants et de vaisselle durables, l’aménagement d’un espace pour l’ajout d’un lave-vaisselle, l’achat de fontaines d’eau ainsi que des actions de sensibilisation
  • Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal (141 870 $) : Réduction de la vaisselle à usage unique des services alimentaires en plus de la réduction à la source des bouteilles d’eau en plastique à usage unique
  • Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville (175 517 $) : Mise sur pied d’une campagne de sensibilisation, d’information et d’accompagnement dans le cadre de la réglementation concernant l’utilisation de produits à usage unique dans les commerces
  • Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu (131 209 $) : Promotion et accompagnement du secteur de la restauration pour l’achat de vaisselle et sensibilisation des citoyens fréquentant les restaurants pour les encourager à apporter leur vaisselle
  • Chocolat Lamontagne (275 247 $) : Démarche visant à réduire l’utilisation de sacs de plastique et de boites dans le processus d’emballage
  • CHU de Québec – Université Laval (54 554 $) : Installation d’une fontaine d’eau Kupa, de verres réutilisables Ecocup et bannissement des bouteilles d’eau dans les cafétérias des 5 hôpitaux du CHUQ
  • Cogirès – Hôtel Château Laurier Québec (71 294 $) : Remplacement de 5 machines distributrices par des stations Kupa dans l’optique de faire toujours mieux pour respecter les principes de développement durable
  • Communauté métropolitaine de Québec (365 000 $) : Démarche de concertation à l’échelle du territoire sur les plastiques à usage unique dans l’alimentation et vaste campagne d’information, de sensibilisation et d’éducation (ISÉ) auprès des citoyens et des entreprises
  • Conseil régional de l’environnement de la Capitale-Nationale (74 757 $) : Mobiliser les entreprises afin qu’elles adoptent des pratiques limitant l’utilisation de produits à usage unique et remplacer des produits à usage unique par un système de consigne pour différents contenants
  • Conseil régional de l’environnement de Laval (65 126 $) : Mise en place d’un programme d’information, de sensibilisation et d’éduction (ISÉ) sur les produits à usage unique s’adressant aux professionnels
  • Conseil régional de l’environnement et du développement durable de l’Outaouais (CREDDO) (75 075 $) : Accélérer l’adoption de contenants alimentaires réutilisables et consignés par les commerces et organisations, mobilisation des participants afin de les amener à retenir un fournisseur de service de contenants réutilisables et accompagnement lors de la mise en œuvre et le suivi des retombées
  • Coopérative Incita (79 363 $) : Projet de plateforme en ligne d’éducation autonome au zéro déchet
  • Corporation des Évènements de Trois-Rivières (78 911 $) : Mise en place de stations de remplissage d’eau et remplacement de la vaisselle jetable par de la vaisselle réutilisable et consignée
  • Cristal Innovation (261 278 $) : Offrir avec le projet Station Lave-glace une alternative à l’utilisation des bidons de lave-glace (pompe à lave-glace à même le réservoir de lave-glace) et démontrer l’intérêt des usagers par l’implantation d’une quarantaine de pompes chez Couche-Tard (25) et d’autres chaines (ex. : Canac, Rona et Parkland)
  • École secondaire des Grandes-Marées (106 905 $) : Démarche concertée pour la mise en œuvre d’un plan d’action sur la réduction à la source et le réemploi et campagne de sensibilisation auprès des jeunes et du personnel
  • Épicerie BocoBoco (386 182 $) : Mise en place de l’automatisation et de l’optimisation de la gestion des contenants réutilisables
  • Fédération des caisses Desjardins du Québec (54 194 $) : Remplacer les contenants et les tasses jetables dans 4 établissements (2 à Montréal et 2 à Lévis)
  • Groupe de recherche appliquée en macroécologie (GRAME) (140 000 $) : Démarrage ou consolidation de programmes municipaux de subvention citoyenne à l’achat de produits d’hygiène personnelle durables (couches et serviettes lavables, coupes et culottes menstruelles, produits d’incontinence urinaire réutilisables, rasoirs réutilisables) et développement d’un plan de communication visant à diffuser ces programmes et à dissoudre les réticences envers les alternatives réutilisables
  • Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel (66 236 $) : Éliminer les bouteilles d’eau gazeuse et remplacer la vaisselle compostable et les contenants à usage unique des patients
  • Iso-Protek (113 698 $) : Fabrication de 2 000 sacs thermiques via des bâches isothermes provenant de conteneurs maritimes et mise en marché des sacs pour les livraisons de prêt-à-manger
  • Kathleen Négociant Compagnie inc. (299 110 $) : Stations de remplissage de produits capillaires dans 7 salons
  • Le Domaine Forget de Charlevoix (77 115 $) : Mise en œuvre d’un plan d’action visant à réduire l’utilisation de produits à usage unique dans les activités du Domaine Forget
  • MRC de l’Assomption (86 394 $) : Réalisation d’un portrait des commerçants, mise en place d’une démarche d’accompagnement auprès de ces derniers et déploiement d’une campagne de communication pour promouvoir l’utilisation de produits à usage unique et la consommation responsable
  • MRC de l’Islet (55 872 $) : Projet pilote visant à mobiliser les familles avec de jeunes enfants à réduire l’utilisation de produits à usage unique dans leurs boîtes à lunch à l’école
  • MRC de Marguerite-D’Youville (345 428 $) : Accompagnement et aide financière pour l’achat de vaisselle réutilisable pour les commerces alimentaires de la MRC de Marguerite-D’Youville.
  • Municipalité des Îles-de-la-Madeleine (107 457 $) : Achat de plusieurs lave-vaisselle, sèche-mains et vaisselle réutilisable pour les salles communes
  • Regroupement des femmes de la région de Matane (75 855 $) : Fabrication de produits à partir de tissus recyclés de friperies de la région afin de proposer aux ICI et à la population de La Matanie un système d’échange et de consignation de sacs d’emplettes réutilisables, des sacs de transport pour les surplus des friperies, la location de matériel pour des événements écoresponsables et un service de lavage de produits en libre-service ou clé en main
  • Réseau québécois des femmes en environnement (50 178 $) : Accompagnement et mise en en place de pratiques écoresponsables pour diminuer, voire éliminer, l’utilisation de plastiques à usage unique dans les organisations mettant en place des événements et des plateaux de tournage
  • Resto Plateau (53 539 $) : Achat de contenants réutilisables et retournables sans consigne, mais avec motivateur pour le prêt-à-manger
  • Retournzy : Aménagement de 2 pôles de lavage de contenants alimentaires à Montréal nécessaires au développement et à la fluidité du réseau de partage de Retournzy et pour faciliter l’adhésion des professionnels de la restauration (313 105 $) et développement d’un couvercle pour un contenant alimentaire réutilisable (86 595 $)
  • SADC du Kamouraska (73 832 $) : Unités mobiles de distribution d’eau et lavage de vaisselle pour les événements collectifs extérieurs
  • Société de développement économique de Drummondville (50 981 $) : Mise en place d’un système utilisant des verres réutilisables en plastique lors de l’ensemble des événements tenus au Centrexpo Cogeco et à l’extérieur en collaboration avec la SDED
  • TechniTextile Québec (77 938 $) : Projet pilote en milieu hospitalier pour vérifier la pertinence d’introduire dans le réseau de la santé des blouses de protection de niveau 2 recyclées, biodégradables, réutilisables et 100 % fabriquées au Québec
  • Ville de Candiac (55 114 $) : Pratiques d’acquisitions écoresponsables dans les activités du service des loisirs et des événements municipaux (camps de jour, installations sportives, salles communautaires, etc.)
  • Ville de Gatineau (382 333 $) : Réduire la vente et la distribution d’objets à usage unique
  • Ville de Lévis (115 710 $) : Promotion et mise en valeur des produits d’hygiène lavables
  • Ville de Mascouche (80 500 $) : Campagne d’ISÉ auprès des ICI et mise en place de mesures écoresponsables, de substituts ou de vrac dans les ICI pour réduire la vente et la distribution d’objets à usage unique
  • Ville de Sherbrooke (138 697 $) : Accompagnement de commerces du secteur de l’alimentation (restaurants et commerces de détail), pour la réduction de produits à usage unique et leur remplacement par des équivalents réutilisables
  • Ville de Terrebonne (100 981 $) : Nouveau cadre règlementaire municipal visant la réduction à la source en limitant l’utilisation des objets à usage unique et en encourageant les changements de comportements