Les matières résiduelles fertilisantes (MRF)

Que sont les matières résiduelles fertilisantes (MRF)? Des matières résiduelles majoritairement issues des secteurs municipal et industriel, généralement riches en matières organiques et en nutriments.

Dans une perspective de développement durable et en vue d’atteindre les objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, leur recyclage est non seulement souhaitable, mais il est essentiel!

Qu’est-ce qu’une MRF et quels sont ses principaux usages?

Le saviez-vous?La matière organique joue un rôle majeur sur la qualité et la santé des sols grâce à ses effets bénéfiques sur leur structure, leur porosité, leur capacité de rétention en eau, etc. Ces effets positifs peuvent contribuer à une meilleure fertilité, productivité et rentabilité des sols.

Les matières résiduelles fertilisantes (MRF) sont des matières résiduelles qui peuvent servir :

  • À entretenir ou à améliorer la nutrition des végétaux, l’activité biologique des sols ou encore ses propriétés physiques et chimiques
  • De sources intéressantes de matière organique et de fertilisants lorsqu’elles sont épandues au sol

Le recyclage des MRF est une pratique qui est déjà bien implantée au Québec et ailleurs.

Leur retour au sol se fait dans 4 principaux secteurs d’activités, soit :

  • L’agriculture
  • L’horticulture ornementale (incluant certains usages par les municipalités)
  • La restauration de sites dégradés (incluant l’aménagement des abords routiers et le recouvrement final de lieux d’enfouissement)
  • La sylviculture (développement, gestion et mise en valeur de forêts)

Pour en savoir plus sur les débouchés des MRF, visitez notre page Marchés pour les matières organiques résiduelles.

Quels sont les principaux types de MRF au Québec?

Les MRF qui sont recyclées au Québec peuvent être regroupées en 6 grandes catégories.

Les voici.

Les biosolides

Trucs et astucesPour connaitre la définition de certains termes plus pointus, visitez notre Lexique.

Les biosolides sont des matières issues du traitement des eaux usées d’origines municipale et industrielle (ex. : papetière, industrie agroalimentaire). Certains biosolides sont une source importante d’éléments fertilisants, de matières organiques ou encore ont des propriétés chaulantes (c’est-à-dire la capacité de maintenir ou de rehausser le pH des sols).

Pour plus d’information sur les biosolides d’origine municipale, consultez notre page Les biosolides municipaux.

Les composts commerciaux

Ces composts sont le résultant du traitement par compostage à grande échelle (autre que le compostage domestique et agricole) de matières organiques d’origines municipales, industrielles, commerciales et institutionnelles (ex. : résidus verts, résidus alimentaires, biosolides, résidus agroalimentaires, digestats).

Ce sont des produits stables et matures, peu odorants (odeur de terre) et riches en humus. Ils servent principalement d’amendements organiques pour les sols.

Les digestats

Le saviez-vous?Les résidus alimentaires (pelures, restes de table, etc.) générés par les citoyens à la maison ou au travail ou dans les secteurs institutionnel et commercial (restaurants, hôtels, etc.) ne sont pas considérés comme une MRF puisqu’ils requièrent un traitement préalable (ex. : biométhanisation ou compostage) avant de pouvoir être recyclés au sol.

Ce sont les résidus bruts « digérés » issus de la biométhanisation de matières organiques d’origines diverses (ex. : résidus alimentaires, biosolides, résidus agroalimentaires, résidus verts).

Ils sont constitués de matières organiques partiellement dégradées et peuvent être épandus comme amendement de sol ou subir un traitement subséquent (ex. : compostage, déshydratation, chaulage, séchage, granulation) avant leur recyclage.

Les digestats ont des attributs agronomiques intéressants puisqu’ils peuvent être une source d’éléments fertilisants.

Les résidus verts

Trucs et astucesVous souhaitez diminuer les quantités de résidus verts générés sur votre territoire? Pensez à promouvoir l’herbicyclage et le feuillicyclage! Visitez notre page Recyclage des matières organiques par le citoyen pour en savoir plus.

Ce sont des matières végétales produites dans le cadre de travaux de jardinage, d’horticulture, d’aménagement paysager ou de dégagement de terrains.

Les résidus verts comprennent notamment les feuilles mortes, le gazon et les autres herbes coupées, les retailles d’arbres, d’arbustes et les résidus horticoles divers issus du secteur résidentiel, municipal, institutionnel ou commercial.

Les résidus verts sont une source importante de matière organique.

Les résidus agroalimentaires

Ce sont les rejets organiques végétaux et animaux générés par les activités de préparation et de transformation d’aliments et de boissons de l’industrie agroalimentaire. Il peut s’agir de produits et de sous-produits alimentaires en surplus ou périmés, des pertes ou encore des retailles issus de la coupe des aliments.

La grande majorité de ces résidus est réutilisée pour l’alimentation animale, avec ou sans transformation préalable.

Les amendements calciques et magnésiens (ACM) 

Les ACM sont des produits d’origines industrielles ou municipales contenant principalement du calcium ou du magnésium. Ils contiennent peu ou pas de matière organique, mais sont plutôt utilisés pour élever le pH des sols (chaulage) ou comme source d’éléments fertilisants.

Les ACM regroupent notamment les cendres, les poussières de cimenteries, les boues de chaux de papetières, les coquilles d’œufs et divers autres résidus chaulants.

MRF : faire le bon choix

Selon leur nature et origine, les MRF présentent des caractéristiques différentes qui influenceront le choix d’une MRF plutôt qu’une autre, notamment pour un usage agricole.

Consultez les 13 fiches techniques élaborées pour faciliter la comparaison des principales MRF et effluents d’élevage disponibles au Québec et référez-vous au Guide d’accompagnement (partie 1) (PDF, 1.9 Mo) pour mieux faire l’interprétation des informations qu’elles contiennent.

Découvrez comment compléter vous-même une fiche pour toute autre MRF avec notre gabarit interactif (PDF, 979 Ko) ainsi que les instructions pour le faire dans la partie 2 du Guide d’accompagnement (PDF, 1.9 Mo).