MRC de Coaticook, Estrie

L’implantation de la collecte des matières organiques dans Coaticook a permis, dès la deuxième année, de diminuer de 40 % l’élimination de matières résiduelles. La réduction de la fréquence de la collecte de déchets, les campagnes de communication simples et humoristiques, la distribution d’un bac de cuisine et la distribution gratuite de compost aux citoyens se sont avérées de bonnes techniques pour faciliter la sensibilisation des citoyens au compostage.

Découvrez plus de détails sur la réussite de l’ajout de cette 3e collecte dans la MRC.

Population et territoire

  • Superficie terrestre : 1 904 km²
  • Population : 19 964 habitants

Portrait socioéconomique

Principales activités économiques de la région

Les principales activités économiques de la MRC sont reliées au secteur agricole et forestier, comptant principalement sur l’industrie laitière. Les produits de plastique et de caoutchouc, suivis des meubles et produits connexes, regroupent la majorité des emplois du secteur manufacturier. Les secteurs du commerce et institutions emploient près de 31 % de la population active de MRC. (Source : MRC de Coaticook (2015), Plan de gestion des matières résiduelles de la MRC de Coaticook)

Voici le pourcentage d'emplois par secteur d'activité dans la région :

  • Secteur primaire : 3,1 %
  • Fabrication : 14,7 %
  • Commerce : 17 %
  • Construction : 5,3 %
  • Secteur tertiaire : 76 %

Contexte et mode de gestion

Organisme gestionnaire

La Régie intermunicipale de gestion des déchets solides de la région de Coaticook (RIGDSRC) possède et opère un lieu d’enfouissement technique, une plateforme de compostage, un poste de transbordement des matériaux secs, ainsi qu’un écocentre. La Régie compte comme membres 18 municipalités des MRC de Coaticook et de Memphrémagog. C’est la MRC de Coaticook qui a été responsable de l’appel d’offres pour les bacs bruns lors de l’implantation de la collecte à 3 voies. Chaque ville de la MRC de Coaticook, à l’exception de Compton qui possède son propre camion de collecte, est responsable de l’octroi des contrats pour la collecte et le transport des déchets et des matières organiques. Pour ce qui est des matières recyclables, la responsabilité a été déléguée à la MRC.

Processus d’implantation de la collecte à 3 voies

  • Automne 2006 : Déjà sensibilisées par la pratique du compostage domestique, les municipalités de Saint-Venant-de-Paquette et d’East Hereford implantent le bac brun dans leur collectivité
  • 2006-2008 : Les matières récoltées sont envoyées au centre de compostage de Bury pour être traitées
  • Décembre 2007 : La Régie intermunicipale décide d’implanter une plateforme de compostage,comme prérequis de l’implantation de la collecte à 3 voies sur le territoire
  • Janvier 2008 : Ouverture de la plateforme de compostage de la Régie
  • 2008 : Implantation de la collecte des matières organiques

Localisation et description des infrastructures

Sont regroupés au lieu d’enfouissement technique, sur d'anciennes cellules :

  • Une plateforme de compostage
  • Une plateforme de transbordement des résidus de CRD
  • Un écocentre pour le métal et le bois

Technologie de traitement

Compostage en andains sur plateforme avec retournement par chargeur

Nuisances (odeurs, vers blancs, bruit)

Aucune plainte n'a été enregistrée

Unités d’occupation (u. o.) desservies par la collecte des matières organiques

  • 2013 : 8 497 u.o. résidentielles et plusieurs ICI desservis par la collecte combinée des résidus alimentaires et des résidus verts
    • 6329 maisons unifamiliales
    • 1883 u.o. de 2 à 9 logements
    • 285 u.o. de 10 logements et plus
    • 206 ICI (sur 391)
  • Toutes les écoles sont desservies
  • Toutes les unités desservies le sont systématiquement et selon les mêmes modalités
  • Les industries générant de grandes quantités font appel à un service privé

Collecte

Contenants :

  • Bacs roulants de 240 L (résidus verts et alimentaires ensemble)
  • Sacs en plastique compostable certifié, sacs de papier et contenants rigides réutilisables acceptés
  • Collecte semi-mécanisée et automatisée

Fréquence :

  • 18 à 35 collectes par année selon la municipalité
    • Collecte hebdomadaire ou aux 2 semaines en été et mensuelle l’hiver dans la plupart des municipalités
    • Certaines municipalités ont adopté une collecte toutes les 3 semaines à l’année

Difficultés rencontrées

  • La possibilité d’utiliser des sacs de plastique compostables ou de papier pour récupérer les matières organiques ont créé de la confusion auprès des citoyens
  • Convaincre les restaurateurs
  • Convaincre les municipalités de réduire la fréquence de collecte

Sensibilisation à l’herbicyclage

La Régie publie annuellement des articles pour favoriser l’herbicyclage et le compostage domestique

Collectes spéciales et points de dépôt volontaire

  • Certaines municipalités procèdent à une collecte spéciale de sapins de Noël et de feuilles (dans des sacs de papier et contenants rigides réutilisables)
  • Un écocentre géré par la Régie est aussi à la disposition des citoyens

Utilisation du compost produit

Redistribution d’une partie aux citoyens et utilisation du reste comme matériel de recouvrement au site d’enfouissement

Bilan et coûts

Taux de récupération

  • 2012 : 48 % des matières organiques générées sont récupérées
  • Taux de participation en 2011 : Selon un sondage effectué à Coaticook, 75 % des personnes en multilogements desservies par la collecte y participent

Quantités de matières organiques récupérées

2014 : Approximativement 214 kg par u.o. résidentielle desservie (incluant les quantités récupérées dans les écoles et les ICI par la collecte municipale), soit 1818 tonnes de résidus verts et alimentaires

Coûts de collecte, transport et traitement

  • Frais d’immobilisation : implantation de la plateforme sur l’ancien lieu d’enfouissement sanitaire : 365 000 $
    • Collecte et transport, déchets et matières organiques confondus, à l’image des contrats octroyés (2012) : 866 330,04 $ (contrat propre à chaque municipalité : plusieurs entreprises distinctes et durée de contrats variables)
    • Coûts de traitement par compostage (tarif 2016) :50 $/tonne pour les municipalités membres
    • 65 $/tonne pour les municipalités non membres

Coût de la sensibilisation

  • Lors de l'implantation : Coût de 2 $ par unité d’occupation, seulement pour la distribution de la trousse-mémo
  • Coût récurrent évalué à 1 $/u.o./an

Avantages économiques

  • Économies sur les frais de collecte des déchets par la réduction de la fréquence de collecte d’une fois par semaine à une fois par mois
  • Prolongation de la durée de vie du lieu d’enfouissement
  • Coûts évités par la réduction du tonnage envoyé à l’enfouissement (114,93 $/tonne, redevances incluses)
  • Augmentation du retour des redevances à l’enfouissement :
    • Moyenne québécoise : 8,47 $/personne
    • MRC de Coaticook : 9,60 $/personne

Moyens de sensibilisation

Canaux de communication

  • Dépliant d’information dans bac de cuisine
  • Articles mensuels dans le journal régional Le Crieur public, et articles occasionnels dans les journaux locaux
  • Bandes dessinées de sensibilisation « Les aventures d’Organica et Recyclic », qui ont notamment été publiées dans le journal régional
  • Aide-mémoire aimanté distribué à toutes les portes (mise à jour en 2013)
  • Distribution de dépliants sur divers sujets
  • Guide Comment organiser un évènement « zéro déchet » (publié en 2011)
  • Émissions hebdomadaires à la radio coopérative de Coaticook (depuis 2013)
  • Embauche de 2 écoconseillers en période estivale qui effectuent des tournées de vérification des bacs de recyclage, de compostage et à déchet et émettent des félicitations ou des rappels amicaux
  • Information sur le site Web de la MRC
  • Tournée dans les écoles primaires (aux 2 ans environ)
  • Porte-à-porte dans les multilogements

Gestion

  • La réduction de la collecte des déchets, parfois jusqu’à une fois par mois, incite les citoyens à la réduction à la source, au réemploi et au recyclage des matières
  • La MRC est responsable de la plupart des activités de sensibilisation
  • Les écoconseillers engagés ont entre autres comme rôle d’inspecter les bacs et d’émettre des rappels amicaux lorsqu’il y a présence de contaminants

Facteurs de réussite

  • Réduction de la fréquence des collectes
  • Faciliter la collecte : accompagner le bac de récupération d’un mini bac pour la cuisine
  • Information sur le pourquoi et à quoi ça sert : bien le faire dès le début afin d’éviter les problèmes des nuisances (odeur, matières qui collent dans le bac l’hiver, ravageurs)
  • Distribution de compost aux citoyens
  • Campagne de communication : l’humour et la simplicité sont à privilégier dans les messages
  • Outils de communication : développer des outils attrayants et utiles comme un aide-mémoire aimanté
  • Coût de l’enfouissement plus élevé que le coût du compostage
  • Lieu de compostage de faible envergure géré par une équipe motivée (Régie)
  • Volonté politique