Résultats de sondage : le Québec et le Canada aiguisent leur intérêt à propos de l’achat durable

9 juillet 2024

Montréal, 9 juillet 2024 — La fiabilité et la durabilité des biens sont des critères qui prennent une grande place dans les décisions d’achat de la population, démontrent les résultats d’un sondage dévoilé aujourd’hui par Équiterre et RECYC-QUÉBEC. Ils arrivent effectivement en deuxième position d’importance pour l’achat d’un électroménager ou d’un ordinateur, après le prix. La population québécoise se démarque quant à son intérêt pour la notion de fiabilité et de durabilité. Il y a 10 % plus de Québécois et Québécoises qui considèrent ces éléments avant de sortir leur portefeuille, comparativement à la population habitant dans le reste du Canada.

Opter pour des biens qui durent plus longtemps

En s’associant, Équiterre et RECYC-QUÉBEC ont souhaité évaluer l’importance de la durabilité et de la réparabilité dans les décisions d’achat ainsi que l’intérêt des consommateurs et consommatrices pour l’affichage d’informations sur la durabilité des produits. Les résultats obtenus démontrent une incidence potentiellement majeure de telles informations sur les décisions d’achat, considérant que la durée de vie est la caractéristique dont l’affichage influencerait 72 % des répondant(e)s pour leurs achats.

« Nous sommes agréablement surpris de constater qu’il y a un intérêt pour de l’affichage plus clair au sujet de la fiabilité et de la durabilité des biens. Le Québec pourrait s’inspirer de la France en proposant un indice de durabilité obligatoire, qui permettrait à la population d’avoir accès à de l’information pertinente sur la fiabilité des biens et de faire des choix de consommation éclairés. » — Amélie Côté, analyste en réduction à la source chez Équiterre

La population québécoise davantage prête à se tourner vers la réparation

La population québécoise est-elle plus manuelle que le reste de la population canadienne? Le sondage ne le dit pas, mais il révèle que la réparabilité des biens est davantage prise en compte dans la province qu’ailleurs au pays dans le choix des produits achetés. Dans le cas des ordinateurs, c’est près de deux fois plus de Québécois et Québécoises qui considèrent ce critère avant d’acheter.

Finalement, il est encourageant de constater que cet intérêt pour l’affichage d’informations sur la durabilité concorde avec les orientations de la nouvelle Feuille de route gouvernementale en économie circulaire 2024-2028, qui prévoit notamment de bonifier le cadre juridique en vigueur afin de favoriser la durabilité et la réparabilité des appareils électroniques et électroménagers et d’améliorer l’affichage environnemental pour encourager la consommation responsable.

« RECYC-QUÉBEC s’intéresse et s’implique depuis plusieurs années sur les dossiers d’obsolescence et les projets qui favorisent l’adoption de comportements de consommation responsable. Avec l’adoption de la Loi protégeant les consommateurs contre l’obsolescence programmée et favorisant la durabilité, la réparabilité et l’entretien des biens, la nouvelle Feuille de route gouvernementale en économie circulaire 2024-2028 et l’intérêt de la population pour l’affichage d’information sur la durabilité démontré dans ce sondage, le Québec est prêt à opter pour une démarche qui soutient les achats éclairés, c’est-à-dire les achats qui privilégient la réduction à la source. » — Isabelle Moïse, directrice des opérations, Dossiers et développement stratégiques, RECYC-QUÉBEC

Une synthèse des résultats du sondage est disponible au lien suivant.

-30-

À propos d’Équiterre

Équiterre intervient sur de nombreux enjeux liés à la crise climatique et à l’environnement. L’organisation se prononce aussi particulièrement sur de grands dossiers pour lesquels elle détient une expertise comme l’agriculture et l’alimentation durable, les enjeux énergétiques, les énergies fossiles, la réduction à la source et la mobilité durable.

Les bureaux d’Équiterre sont situés sur les territoires autochtones non cédés par voie de traité que nous appelons de nos jours Montréal et Québec. Nous reconnaissons que les Premiers Peuples protègent leurs territoires depuis des temps immémoriaux et utilisent leurs savoirs traditionnels pour garder les terres et les eaux. Nous sommes reconnaissant(e)s de vivre sur ce territoire et tenons à poursuivre nos efforts pour le protéger. Pour en savoir plus

À propos de RECYC-QUÉBECwww.recyc-quebec.gouv.qc.ca

RECYC-QUÉBEC est une société d’État créée en 1990 avec le souci de faire du Québec un modèle de gestion novatrice et durable des matières résiduelles pour une société sans gaspillage. Elle promeut, développe et favorise la réduction, le réemploi, la récupération et le recyclage de contenants, d’emballages, de matières ou de produits ainsi que leur valorisation dans une perspective d’économie circulaire et de lutte aux changements climatiques.

Pour plus d’information :

Anthony Côté-Leduc
Chargé de communications, relations médias
Équiterre
acoteleduc@equiterre.org
(514) 605-2000