Des conseils pour être écolo en tout temps

Logo de recyclage

Si tu as envie d’être plus écolo, peu importe l’occasion, cette page est pour toi.

Tu y trouveras des conseils pratiques pour réduire ton empreinte sur l’environnement.

En balade avec tes ami(e)s

Que ce soit au parc, au cinéma ou pour te rendre chez ton ami(e), il y a de nombreuses façons de réduire ton empreinte environnementale et d’en faire un peu plus pour préserver la planète.

Voici quelques conseils pour faire des choix écoresponsables :

  • Opte pour le vélo, la marche, le covoiturage (c’est-à-dire te déplacer dans la même voiture que tes amis) ou le transport en commun pour te déplacer.
  • Au parc, en promenade ou en nature, suis les principes d’éthique du plein air de l’organisme Sans trace Canada. Ne jette pas tes déchets dans la nature, mais rapporte-les avec toi. Minimise l’impact de ton passage en laissant le lieu tel qu’il était avant ton arrivée. Respecte la faune et les autres usagers.
  • Utilise des produits réutilisables pour apporter une collation ou un lunch : sacs à collation en tissu, ustensiles comme ceux que tu utilises à la maison, contenants lavables et réutilisables, etc.
  • Utilise une gourde réutilisable plutôt qu’une bouteille à usage unique et dit « non merci » lorsqu’on t’offre une paille.
Agrandir Enfants à vélo

Être ou ne pas être… dans son assiette?

Que fais-tu lorsque tu as trop de nourriture ou que tu n’arrives pas à manger tout ce qu’il y a dans ton assiette? Le conserver pour plus tard est la meilleure option.

Mais il t’arrive peut-être parfois de jeter de la nourriture qui aurait pu être mangée? C’est ce qu’on appelle le gaspillage alimentaire.

Pourquoi gaspille-t-on?

À la maison, le plus souvent, parce que l’on a trop acheté, trop cuisiné ou mal conservé nos aliments.

Mais le gaspillage alimentaire peut aussi survenir aux autres étapes de la chaîne alimentaire : dans le champ, dans le transport, lors de la transformation des aliments, à l’épicerie ou dans les restaurants et les hôtels.

Que gaspille-t-on?

Savais-tu que...Si le gaspillage alimentaire était un pays, il serait le 3e plus gros producteur de GES, après la Chine et les États-Unis!

Au Canada, ce sont les légumes, les fruits, les restes de table, le pain et les produits de boulangerie, les produits laitiers et les œufs qui sont les aliments les plus gaspillés par les ménages.

On évalue que l’ensemble des aliments gaspillés, de la fourche à la fourchette, représente 11,2 millions de tonnes. C’est assez de nourriture pour nourrir tous les habitants du Canada pendant près de 5 mois!

Le gaspillage alimentaire est un enjeu planétaire important. Voici quelques chiffres (selon le Conseil National Zéro Déchet, 2017) :

  • 1/3 de la nourriture produite dans le monde est perdue ou jetée, équivalant à environ 1,3 milliard de tonnes par an
  • Une famille canadienne gaspille en moyenne 140 kilogrammes de nourriture par année, soit l’équivalent d’environ 1 100$ par année
  • La nourriture produite, mais non consommée occupe inutilement près de 1,4 milliard d'hectares de terres, ce qui correspond à la superficie du Canada et de l’Inde réunis
  • La production de toute cette nourriture perdue ou jetée utilise environ 1/4 de toute l’eau utilisée en agriculture chaque année

La campagne J’aime manger, pas gaspiller invite la population canadienne à découvrir une foule de conseils pour réduire le gaspillage alimentaire à la maison. Tu pourrais peut-être apprendre de petits trucs à tes parents, comme :

De plus, sur son site Web, la Commission de coopération environnementale (CCE) offre une foule d’outils destinés aux jeunes sur le gaspillage alimentaire. Tu pourras découvrir comment organiser un party Disco Soupe et apprendre des techniques de préservation des aliments.

Agrandir Gaspillage alimentaire

Événements écoresponsables

Savais-tu que…Au Québec, plus de 300 événements ont choisi d’être écoresponsables!

Peut-être l’as-tu déjà remarqué, certaines fêtes organisées par les villes ainsi que bon nombre de festivals et d’événements posent des gestes écoresponsables.

C’est super, car de plus en plus, les organisateurs d’événements essaient de réduire l’empreinte environnementale de leurs événements.

Comment? Par exemple :

  • En utilisant de la vaisselle, des verres et des ustensiles réutilisables
  • En installant des fontaines d’eau sur le site de l’événement
  • En privilégiant les billets électroniques
  • En faisant affaires avec des entreprises locales qui prônent des valeurs écoresponsables

Aussi, de plus en plus d’organisateurs d’événements prennent la bonne décision de créer une escouade verte afin d’aider les participants à poser les bons gestes de récupération sur le site de l’événement.

Des gens qui ont à cœur l’environnement, tout comme toi, sont sur place pour sensibiliser les participants et les accompagner à bien trier leurs matières. C’est génial, non?

Écolo même à l’école

Diminuer sa production de déchets à l’école n’est pas si compliqué, surtout lorsqu’on déborde comme toi d’imagination et de créativité.

Une foule de petits gestes peuvent être faits pour réduire son impact environnemental, comme utiliser du papier recyclé comme blocs-notes ou feuilles à dessins.

Pour être écolo à l’école, dans ta boîte à lunch :

  • Remplace tes contenants ou emballages de plastique jetables par des produits réutilisables : sacs à collation en tissu, ustensiles comme ceux que tu utilises à la maison, contenants lavables et réutilisables, etc.
  • Utilise une gourde réutilisable plutôt qu’une bouteille à usage unique
  • Évite les emballages individuels de yogourt, biscuits, craquelins, etc., cela réduira tes déchets
  • Essaie de bien évaluer tes besoins pour apporter ni trop ni pas assez de nourriture et de collation afin d’éviter de gaspiller

Avec une boîte à lunch zéro déchet, tu éviteras de nourrir la poubelle!

Agrandir Boite à lunch zéro déchet

Un pro du bac

Tu t’es peut-être déjà demandé ce que deviennent les matières que tu mets dans ton bac de récupération? Elles sont acheminées par camion à un centre de tri. Hé oui!

Les matières recyclables, telles que le papier, le carton, le plastique, le verre ou le métal, y sont triées et mises en ballot (c’est-à-dire en gros cube d’environ un mètre par un mètre).

Ensuite, les ballots sont envoyés chez un conditionneur-recycleur, qui transformera les plastiques en granules ou en flocons, le papier et le carton en pâte et le verre en poudre. Ces matières transformées peuvent alors être intégrées dans la fabrication de nouveaux produits.

Tu aimerais suivre le chemin que parcourent les matières recyclables du bac de récupération au centre de tri, puis jusqu'aux conditionneurs-recycleurs qui fabriquent de nouveaux produits recyclés? Regarde la vidéo ci-dessous.

Tu peux aussi regarder nos autres capsules vidéo pour voir d'autres exemples.

Savais-tu que :

  • Il y a 25 centres de tri situés dans 14 régions du Québec
  • Les centres de tri génèrent plus de 1500 emplois
  • Près de 1 million de tonnes de matières sont triées annuellement, dont plus des trois quarts proviennent des municipalités