Démarrage de sept projets pilotes pour moderniser le système de consigne québécois

17 août 2021

Montréal, le 17 août 2021. – Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette, est très heureux d’annoncer le démarrage de sept projets pilotes afin de tester différents concepts dont les plus performants pourront être déployés dans la consigne élargie et modernisée. Cette annonce, effectuée en compagnie de RECYC-QUÉBEC et avec les représentants du secteur du commerce de détail, de l’industrie des boissons et de la Société des alcools du Québec (SAQ), confirme la transition vers un système de consigne modernisé, comme annoncé en janvier 2020 par le gouvernement du Québec.

Ces sept projets pilotes seront répartis dans six villes, soit Granby, Châteauguay, Trois-Rivières, Mont-Laurier, Terrebonne et Montréal. Chaque projet est distinctif et vise à guider les entreprises de boissons, futures responsables du système, vers les meilleures pratiques à mettre en place pour la réforme définitive de la consigne, qui doit entrer en vigueur d’ici la fin de 2022. Selon le concept mis à l’épreuve, les citoyens pourront retourner leurs contenants soit directement chez les détaillants participants qui seront équipés des plus récentes technologies ou dans des centres de dépôt dédiés prévus à cet effet. Le public est aussi invité à s’informer et à faire part de son expérience par le biais du site Web onconsigne.ca.

Rappelons que les projets pilotes bénéficient d’un soutien financier de 1,3 M$ de RECYC-QUÉBEC, qui a notamment réalisé une étude comportementale qui révèle que les Québécois et Québécoises sont prêts à participer à un système de consigne harmonisé, moderne et plus efficace.

Au terme de cette période d’essai, l’industrie des boissons sera bien outillée pour répondre aux objectifs du gouvernement et mettre en place un système performant qui pourra atteindre les objectifs de modernisation du système de consigne, soit couvrir l’ensemble du territoire, favoriser l’accès pour le citoyen, augmenter les taux de retour et être adapté aux différents contextes régionaux et à la densité de la population.

Citations :

« Avec nos projets d’élargissement de la consigne, de modernisation de la collecte sélective, de valorisation de la matière organique et d’économie circulaire, nous avançons vers notre objectif d’une société sans déchets. Je veux remercier l’industrie des boissons qui, en collaboration avec RECYC-QUÉBEC et les détaillants, prépare le changement entourant l’élargissement de la consigne avec sérieux et engagement. Conformément au principe de la responsabilité élargie des producteurs, l’industrie devra déployer le système de consigne d’ici la fin de 2022, et je suis certain qu’elle en fera un succès. Il va sans dire que tous les projets pilotes annoncés aujourd’hui joueront un rôle important en vue de définir le système qui sera finalement implanté. J’invite donc la population vivant à proximité des sites sélectionnés à y participer avec enthousiasme. »

Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

« Moderniser et élargir la consigne est un incontournable pour améliorer de façon significative la qualité des matières que nous récupérons, et pour encourager le développement de débouchés locaux à plus forte valeur ajoutée. Aujourd’hui, nous franchissons une autre étape dans cette direction pour répondre aux attentes des Québécoises et des Québécois qui souhaitent qu’un plus grand nombre de contenants soient récupérés, tout en les assurant que ceux-ci soient valorisés. Jusqu’à l’entrée en opération du système, nous continuerons de jouer un rôle de pivot en accompagnant cette transition, autant pour les opérateurs du système de consigne que pour les citoyens. »

Sonia Gagné, présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC

« Les entreprises membres de l’Association québécoise de récupération des contenants de boissons saluent la décision gouvernementale d’avoir confié à nos industries le soin de mener à terme le dossier de modernisation du système de consigne. Les projets pilotes annoncés aujourd’hui sont fondamentaux pour la mise en œuvre d’un meilleur système. Les résultats issus de ces projets pilotes permettront aux producteurs de boissons et à leurs partenaires de poursuivre le travail entamé de manière à offrir aux Québécois une méthode de récupération simple, efficace et flexible tout en maintenant des coûts raisonnables pour les parties impliquées. »

Martin-Pierre Pelletier, porte-parole de l’Association québécoise de récupération des contenants de boissons

« Le Conseil canadien du commerce de détail est heureux d’être un partenaire de premier plan dans le déploiement des projets pilotes et dans l’implantation de la future consigne élargie. Je tiens à souligner l’esprit de collaboration qui anime le MELCC et RECYC-QUÉBEC à cet égard. »

Marc Fortin, président du Conseil canadien du commerce de détail

« La modernisation de la consigne est un virage essentiel qui permettra notamment d’améliorer le recyclage du verre, une préoccupation de longue date de la SAQ. Notre engagement dans cet important projet de société est concret avec un projet pilote situé à la SAQ Dépôt de Terrebonne. Celui-ci permettra de récupérer les bouteilles de vins et spiritueux, mais aussi tous les autres contenants de boisson, de façon simple et efficace. Nous invitons donc nos clients situés à proximité de l’un ou l’autre des projets pilotes à y rapporter leurs contenants, qu’ils soient consignés ou en voie de l’être. »

Marie-Hélène Lagacé, vice-présidente affaires publiques, communications et responsabilité sociétale de la Société des alcools du Québec

Faits saillants :

  • Selon la plus récente étude comportementale réalisée par RECYC-QUÉBEC en avril 2021, 91 % des ménages ont l’intention de retourner leurs contenants dans le cadre de l’élargissement de la consigne.
  • Tous les nouveaux contenants visés par l’élargissement de la consigne affichent une probabilité élevée de retour, mais les bouteilles de vin, de mousseux et de cidre obtiennent la meilleure note parmi ceux-ci.
  • Afin de développer les débouchés en prévision des modernisations des systèmes de consigne et de collecte sélective, le gouvernement du Québec a soutenu 42 projets visant l’amélioration de la performance du Québec en matière de débouchés et de recyclage des matières résiduelles, le tout totalisant des montants octroyés de plus de 14 M$.

Liens connexes :

Lien vers l’étude comportementale citoyenne mesurant les comportements et les attitudes des citoyens à l’égard de la modernisation et de l’élargissement de la consigne publiée aujourd’hui : www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/sites/default/files/documents/etude-citoyens-modernisation-consigne.pdf

Lien vers le site Web pour le détail des projets pilotes de la consigne : onconsigne.ca

– 30 –

Lieu du projet pilote Description des installations
Granby Centre de dépôt dans le stationnement du détaillant avec des équipements de récupération modernes et la possibilité d’offrir le service pour les hôtels, les bars et les restaurants, dans une zone semi-urbaine.
Châteauguay Conteneur dans un stationnement entre un détaillant et une SAQ avec des équipements de récupération modernes à l’intérieur (fonctionne en autonomie sans présence humaine) dans une zone semi-urbaine.

Montréal
(Ahuntsic-Cartierville)

Équipements de récupération modernes à l’intérieur d’un grand commerce de détail en alimentation dans une zone urbaine densément peuplée.
Terrebonne (Lachenaie) Conteneur adjacent à une SAQ avec des équipements de récupération modernes dans une zone semi-urbaine. Fonctionne pendant les heures d’ouverture de la succursale.

Trois-Rivières
(Cap-de-la-Madeleine)

Dépôt inter-détaillants avec peu d’équipements modernes et impliquant la main-d’œuvre d’un organisme local dans une zone semi-urbaine.
Mont-Laurier Dépôt avec peu d’équipements modernes et impliquant la main-d’œuvre d’un organisme local et la possibilité d’offrir le service pour les hôtels, les bars et les restaurants en zone semi-urbaine d’une région éloignée.
Montréal (Ville-Marie) Dépôt dans une zone urbaine densément peuplée avec peu d’équipements modernes et impliquant la main-d’œuvre d’un organisme local offrant le service à la clientèle de la Coopérative Les Valoristes, une entreprise d’économie sociale œuvrant dans la récupération de matières consignées.

Source :

Émilie Toussaint
Directrice des communications
Cabinet du ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
418 446-1383
Emilie.toussaint@environnement.gouv.qc.ca 

Martin-Pierre Pelletier
Porte-parole de l’Association québécoise de récupération des contenants de boissons (AQRCB)
613 797-7200
info@aqrcb.org

Jean-François Belleau
Directeur – Relations gouvernementales
Conseil canadien du commerce de détail
514 210-1709
jfbelleau@cccd-rcc.org

Linda Bouchard
Relations médias, SAQ
514 916-0293
linda.bouchard@saq.qc.ca 

Information :

RECYC-QUÉBEC
medias@recyc-quebec.gouv.qc.ca
Tél. : 514 351-7838

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991