180 000 $ pour aider la région des Laurentides à faire la transition vers une économie circulaire

25 mai 2017

Piedmont, le 25 mai 2017 – Synergie Économique Laurentides (SEL) s’est vu accorder aujourd’hui une aide financière gouvernementale de 180 000 $ via la société d’État RECYC-QUÉBEC afin de soutenir la création de symbioses industrielles dans la région. L’annonce a été faite lors d’une conférence de presse à la Gare de Piedmont.  

SEL met en pratique un concept bien simple : le déchet d’une entreprise a le potentiel d’être la matière première de l’autre. Le rôle de SEL est capital dans la création d’une symbiose industrielle puisqu’il consiste à mettre en relation les entreprises des Laurentides pour faciliter les échanges de matières résiduelles, d’énergie et d’expertise. Cette démarche de gestion intégrée des ressources répond avant tout à des impératifs d’ordre économiques, tels que l’épuisement des ressources naturelles et l’augmentation des prix de l’énergie et des matières premières.

Depuis un an, SEL a communiqué avec plus de 400 des 700 entreprises de fabrication ciblées dans la première étape de caractérisation afin de colliger les matières premières et les matières résiduelles des entreprises. Les résultats obtenus ont permis de brosser un portrait sommaire de la région et d’identifier des opportunités pour mieux mailler les entreprises du territoire. Le soutien financier accordé permettra à SEL d’accompagner les entreprises intéressées dans l’analyse de leurs procédés de fabrication pour ainsi diminuer la consommation de matières premières et les coûts rattachés.

Citations

« En tant que gouvernement, il nous tient à cœur de soutenir un projet comme celui-ci qui a aussi des retombées positives au chapitre de la réduction des gaz à effet de serre et favorise la modernisation de notre économie. Les ICI participant au projet sont des leaders dans leur communauté et ils sauront démontrer que le pouvoir de l’économie circulaire, c’est la force de son impact positif tant sur l’économie que sur la collectivité et l’environnement. »

David Heurtel, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques

« À titre de ministre responsable de la région des Laurentides, je suis fière de voir naître une telle initiative qui démontre bien que l’on peut faire des choix engagés et verts tout en étant efficace et profitable comme organisation. Il s’agit d’une belle opportunité d’ouvrir la voie pour que l'écologie industrielle devienne une approche incontournable pour le développement économique des Laurentides et du Québec. »

Christine St-Pierre, ministre responsable de la région des Laurentides

« La symbiose industrielle propose des solutions novatrices et économiquement saine à des problèmes que toutes les entreprises rencontrent. Trouver des sources d’approvisionnement à proximité et diminuer les coûts d’exploitation, tout en favorisant une économie plus verte, font partie de ses nombreux avantages. C’est pourquoi il nous fait plaisir, en tant que société d’État, de soutenir des projets comme celui de Synergie économique Laurentides, qui accompagne les entreprises et contribue à créer des maillages entre elles afin de faire émerger une économie plus circulaire. De cette façon, les excédents des uns deviennent les ressources des autres. »

Dany Michaud, président-directeur général de RECYC-QUÉBEC

« Nous avons décidé de viser, avec les MRC, des objectifs porteurs en matière d’élimination et de réutilisation des certaines matières résiduelles problématiques, comme les plastiques agricoles et les tubulures d’acériculture. La mission de l’organisme est de maximiser la réduction des matières résiduelles et des gaz à effet de serre produits par les entreprises des Laurentides, tout en leur offrant l’occasion de réaliser des économies importantes grâce à la réutilisation des résidus rejetés par d’autres entreprises du territoire. »

Sylvie Bolduc, présidente de Synergie économique Laurentides

Faits saillants 

  • 180 000 $ offert à Synergie Économique Laurentides pour pérenniser l’approche d’écologie industrielle.
  • Synergie Économique Laurentides s’est également vu accorder un montant de 110 000 $ en vertu du Programme de développement économique du Québec (PDEQ) de Développement économique Canada.
  • Le projet vise à contacter plus de 800 entreprises de la région afin de concrétiser les opportunités de symbioses industrielles et faire émerger une économie circulaire plus neutre en carbone.

À propos de l’appel de propositions Transition vers l’économie circulaire (APTEC)

L’appel de propositions Transition vers l’économie circulaire (APTEC) découle de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, est géré par la société d’État RECYC-QUÉBEC et financé par l'entremise du Fonds vert. L’APTEC cible plus particulièrement un champ de l’économie circulaire, soit l’écologie industrielle et territoriale. L’objectif est de créer des synergies entre entreprises, c’est-à-dire des échanges, afin que la circulation des ressources passe d’un modèle linéaire à un modèle circulaire. Pour atteindre ce but, un soutien financier est apporté à des organismes bien positionnés pour déployer des ressources dédiées au réseautage et à la coordination d’une démarche d’économie circulaire sur leur territoire.

À propos de RECYC-QUÉBEC

Soucieuse de faire du Québec un modèle de gestion novatrice et durable des matières résiduelles pour créer une société sans gaspillage, RECYC-QUÉBEC est une société d'État créée en 1990 et qui a pour objectif de promouvoir, de développer et de favoriser la réduction, le réemploi, la récupération et le recyclage de contenants, d'emballages, de matières ou de produits ainsi que leur valorisation dans une perspective de conservation des ressources.

- 30 -

SOURCE

Émilie Simard
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Ann-Clara Vaillancourt
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre responsable de la région des Laurentides
Tél. : 418-649-2319

INFORMATION

Éliane Legault-Roy
Conseillère, communication et relations publiques
RECYC-QUÉBEC : 514-352-5002, poste 2441
Ligne média : 514-351-7838
e.legault@recyc-quebec.gouv.qc.ca  

Anny Champoux
Coordonnatrice du développement économique local et des communications
SADC des Laurentides
Tél : 450-229-3001 poste 26
achampoux@sadclaurentides.org