Plan stratégique de RECYC-QUÉBEC 2012-2017 - La gestion des matières organiques et la modernisation du système de consignation seront au cœur des priorités de RECYC-QUÉBEC

10 juin 2012

MONTRÉAL, LE 10 JUIN 2012 - Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, M. Pierre Arcand, a dévoilé aujourd’hui, en présence de Mme Ginette Bureau, présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC et de Mme Johanne Gélinas, présidente du Conseil d’administration de RECYC-QUÉBEC, les priorités de RECYC-QUÉBEC sur le plan de la gestion responsable des matières résiduelles pour les cinq prochaines années.

Ainsi, le premier chantier de ce nouveau plan stratégique consiste à poursuivre son soutien de la filière des matières organiques, avec des investissements de quatre millions de dollars pour l’année en cours. RECYC-QUÉBEC, en collaboration avec ses partenaires, déposera ultérieurement un plan de développement visant à maintenir ce niveau d’investissement pour les cinq prochaines années.

« La gestion responsable des matières organiques sera au cœur de nos priorités. Dans cet esprit, nous allons soutenir les  municipalités et le secteur des Industries, Commerces et Institutions (ICI) afin qu’ils se dotent de systèmes modernes et performants pour assurer la gestion  de ces matières et améliorer nos performances environnementales », a déclaré le ministre Arcand.

Réduction à la source

Dans le cadre du deuxième chantier, RECYC-QUÉBEC sera responsable de la mise en œuvre d’une stratégie qui vise à implanter des mesures structurantes et un programme d’aide financière pour permettre la réalisation de projets de sensibilisation, de prévention et de réduction à la source.

Le troisième chantier mettra l’emphase sur les produits de courte vie et permettra la mise en place de mesures visant à internaliser les coûts sociaux et environnementaux associés aux produits jetables.

Améliorer la performance des ICI et CRD

Générant quelque 75 % des matières résiduelles du Québec, les secteurs des Industries, Commerces et Institutions (ICI) ainsi que celui de la Construction, Rénovation et Démolition (CRD) devront réaliser des progrès au cours des prochaines années afin de rencontrer les objectifs fixés. Le quatrième chantier sera donc consacré au secteur des ICI et de la CRD. RECYC-QUÉBEC travaillera en étroite collaboration avec les partenaires de ce secteur afin d’organiser encore plus efficacement les pratiques et les méthodes de récupération et de recyclage. RECYC-QUÉBEC interviendra également auprès des parcs industriels et des concentrations commerciales du Québec afin qu’ils se dotent collectivement de systèmes de récupération.

« Constamment motivée par la recherche de l’excellence, RECYC-QUÉBEC s’est réinventée au cours de la dernière année en revoyant ses modes de gestion. Nous serons ainsi en mesure de déployer nos services selon une approche audacieusement tournée vers la clientèle et d’assurer une présence terrain encore plus soutenue. Cela nous permettra de relever avec succès les défis que nous proposons dans le cadre de ce nouveau plan stratégique », a ajouté Mme Ginette Bureau.

Produits à contenu recyclé et durables

La promotion de l’achat de produits à contenu recyclé constitue le cinquième champ d’intervention. RECYC-QUÉBEC veillera à promouvoir la nouvelle marque de certification RECYC ECO auprès des fabricants afin qu’ils certifient leurs produits à contenu recyclé. Ainsi, le gouvernement souhaite que les entreprises, les ministères et organismes ainsi que les municipalités modifient leur politique d’achats en y intégrant les produits à contenus recyclés.

Des chantiers d’importance pour RECYC-QUÉBEC

Le sixième grand chantier concerne la modernisation du système de consignation publique. Rappelons que la loi sur la consigne a été adoptée il y a près de 30 ans. Le système de consignation n’a pas fait l’objet de modifications importantes depuis sa création, à la différence du système de collecte sélective. Une réflexion sera donc entamée afin d’assurer le maintien d’une synergie et d’une complémentarité entre les systèmes de collecte sélective et de consignation.

D’ici la fin de l’année 2012, la consigne des canettes de bière et de boissons gazeuses, incluant les boissons énergétiques, ainsi que les contenants en plastique PET et de verre de boissons gazeuses passera de 5 cents à 10 cents afin de préserver un incitatif significatif et actuel, considérant l’inflation des 30 dernières années. Par ailleurs, la mise à jour du montant de la consigne permettra de dégager des fonds supplémentaires afin de soutenir davantage les détaillants dans le cadre de leur participation au système de consignation. En effet, depuis les débuts de la consigne au Québec, le rôle des détaillants a été indispensable pour assurer la bonne marche du système.

« Notre objectif est de nous assurer de conserver la meilleure performance environnementale possible. En actualisant le système de consigne, nous allons améliorer le taux de récupération des contenants consignés, et ainsi poursuivre nos efforts vers un Québec toujours plus vert, propre et durable. Des pays et des États progressistes comme la Suède, l’Australie, la Californie et New-York ont déjà procédé en ce sens », a ajouté M. Arcand.

Par ailleurs, afin d’assurer une plus grande propreté et une meilleure performance environnementale, l’élargissement de la consigne à des contenants similaires sera évalué, et le soutien à la Table de récupération hors foyer sera maintenu afin d’accroître l’accessibilité aux équipements de collecte. L’élargissement de la consigne nécessitant une modification sur le plan législatif, une proposition en ce sens devra faire suite à une évaluation adéquate des impacts sur les parties prenantes et les performances des systèmes de consigne et de collecte sélective, tel que prévu au Plan d’action 2011-2015 de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles.    

Le guichet unique de la gestion des matières résiduelles

Le nouveau plan stratégique de RECYC-QUÉBEC place au centre de ses interventions les six grands chantiers dévoilés aujourd’hui, et se veut complémentaire à la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles et au plan d’action 2011-2015.  Ceux-ci seront mis en œuvre par RECYC-QUÉBEC qui, par sa mission, soutient les orientations gouvernementales sur le plan de la gestion des matières résiduelles.

Pour Mme Johanne Gélinas, présidente du Conseil d’administration de RECYC-QUÉBEC, « RECYC-QUÉBEC s’engage auprès de ses partenaires et des citoyens du Québec à agir comme moteur de développement en ce qui a trait à la gestion des matières résiduelles au Québec. Notre engagement envers notre personnel, nos partenaires et l’ensemble de l’industrie est indéfectible et nous mettrons tout en œuvre afin de relever ces défis ».

- 30 -

SOURCE :

Sarah Shirley
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations médias
Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

Erwanne Plisson
Conseillère en communication et relations médias
RECYC-QUÉBEC
Tél. : 418 643-0394 poste 3238
Sans frais 1 866 523-8290