Démarche pour favoriser l’acceptabilité sociale des projets de traitement des matières organiques

L’un des principaux facteurs de réussite pour assurer l’acceptabilité sociale du projet de traitement des matières organiques est la solidité de votre démarche.

Apprenez-en plus sur les étapes à suivre et sur les éléments à prendre en compte dans votre démarche d’implantation.

Une démarche en 5 étapes

Le saviez-vous? Une démarche d’acceptabilité sociale gagne à être établie et intégrée au processus dès la phase de planification du projet en fonction de certains principes de base.

Voici les 5 grandes étapes d’implantation d’une démarche d’acceptabilité sociale pour un projet, comme le propose le Guide de bonnes pratiques favorisant l’acceptabilité sociale des projets (PDF, 1.9 Mo) du Conseil Patronal de l’Environnement du Québec.

Étape 1 : Recherche et consultation 

  • Identifiez les parties prenantes, effectuez une revue de l’historique du milieu, documentez le contexte économique et environnemental
  • Désignez un porte-parole et enclenchez rapidement le dialogue avec la population concernée
  • Maintenez un processus transparent

Étape 2 : Information, évaluation et consultation 

  • Ciblez les impacts et les risques potentiels
  • Modifiez et bonifiez le projet au besoin
  • Évaluez les retombées positives avec les parties prenantes

Étape 3 : Réalisation 

  • Informez la population des imprévus, des problèmes rencontrés et des solutions envisagées pendant l’implantation
  • Maintenez la communication

Étape 4 : Exploitation 

  • Conservez un processus de communication bidirectionnelle et assurez un suivi à long terme des impacts de l’entreprise sur le milieu ainsi que l’efficacité des mesures correctives ou préventives
  • Assurez le transfert des connaissances entre les employés

Étape 5 : Fermeture et après-projet 

  • Évaluez les impacts de la fermeture et de la remise en état des lieux avec les parties prenantes
  • Élaborez les modifications au projet selon les préoccupations évoquées

Éléments clés à prendre en compte dans votre démarche

Avant d’entamer votre démarche d’implantation de projet, il est essentiel de bien identifier et de comprendre les facteurs de sensibilité locaux, comme le propose l’Étude sur les facteurs pouvant influencer l’acceptabilité sociale des équipements de traitement des matières résiduelles (PDF, 7.9 Mo), réalisée par Transfert Environnement.

  • Ensuite, prenez en compte les éléments clés suivants :
  • Faites ressortir les bénéfices du projet du point de vue environnemental, social, économique, de localisation, de gouvernance et technique
  • Faites preuve d’ouverture lors des différentes étapes d’intervention et respectez autant que possible la chronologie d’intervention, soit :
    • D’informer la population par des moyens de communication diversifiés
    • De consulter la population, mais aussi les élus, administrations municipales et groupes environnementaux qui œuvrent dans votre région
    • Favoriser la participation de tous les acteurs concernés
  • Montrez-vous ouvert à modifier le projet au besoin
  • Ne niez pas les impacts négatifs du projet et présentez les mesures de mitigations prévues de façon simple, claire et sans prétention
  • Évitez de sauter des étapes en pensant gagner du temps, les citoyens ont besoin de temps pour comprendre et réagir au projet

Meilleures pratiques et recommandations

Tout au long de votre démarche, inspirez-vous des meilleures pratiques et suivez les recommandations suivantes qui visent toutes à favoriser l’acceptabilité de votre projet auprès de vos parties prenantes.

Concernant vos parties prenantes

Recommandation : Informez-les, sensibilisez-les et consultez-les

  • Faites-le en amont et tout au long du projet
  • Diffusez l’information de manière objective et impartiale
  • Essayez de faire en sorte que la démarche soit initiée par un membre décisionnel de la haute direction de l’organisation (ex. : le maire)
  • Dédiez une ressource spécifiquement aux relations avec les communautés
  • Développez un langage commun
  • Utilisez les médias sociaux de manière réfléchie et structurée afin d’éviter toute perte de contrôle par l’organisation
  • Faites des campagnes de sensibilisation en continu
  • Faites des études sur le milieu pour comprendre le profil et les attentes des parties prenantes

Recommandation : Impliquez-les

  • Impliquez vos parties prenantes dans des réalisations concrètes et à l’aide de petits engagements réalisés un à un

Recommandation : Responsabilisez-les

  • Responsabilisez vos parties prenantes en misant sur des valeurs qui leur sont intrinsèques et sur des connaissances qu’elles possèdent

Recommandation : Travaillez en équipe multidisciplinaire

  • Mettez à profit les compétences propres à chacune de vos ressources dès la conception du projet et privilégiez les équipes de travail multidisciplinaires

Concernant votre gouvernance

Recommandation : Soyez transparents

  • Assurez-vous de la transparence de votre organisation envers ses parties prenantes
  • Expliquez les enjeux, les contraintes et les avantages associés au développement du projet
  • Communiquez des informations pertinentes, à jour, factuelles et présentées de manière concise, claire et objective
  • Travaillez avec des partenaires crédibles

Recommandation : Respectez vos engagements

  • Respectez vos engagements et démontrez-le à vos parties prenantes
  • Mentionnez la façon dont les préoccupations et les suggestions des parties prenantes ont été ou seront considérées et si elles ne l’ont pas été, expliquez pourquoi
  • Si vous ne pouvez pas respecter vos engagements, mettez rapidement en place des mesures d’atténuation

Recommandation : Faites votre reddition de comptes

  • Rendez public l’ensemble de vos actions, décisions et résultats

Concernant votre localisation

Recommandation : Choisissez le meilleur emplacement possible

  • Choisissez l’emplacement du centre de traitement en considérant les odeurs et les impacts environnementaux et économiques
  • Fournissez aux citoyens une assurance, surtout à ceux situés à proximité de l’usine, pour réduire les appréhensions relativement au traitement des matières organiques