165 600 $ pour aider les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec à faire la transition vers une économie circulaire

1 août 2017

Bécancour, le 1er août 2017 – La Chambre de commerce et d'industrie du Cœur-du-Québec (CCICQ) s’est vu accorder aujourd’hui une aide financière gouvernementale de 165 600$ via la société d’État RECYC-QUÉBEC afin de soutenir la création de symbioses industrielles sur son territoire. L’annonce a été faite lors d’une conférence de presse à la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour.

Le projet vise l’expansion de la symbiose industrielle présente dans la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour (SPIPB) sur les territoires des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska, ainsi que de celui de la Ville de Trois-Rivières. L’objectif est de permettre aux organisations du territoire d’être outillées par rapport aux avantages, aux bonnes pratiques ainsi qu’aux facteurs de succès liés à l’implantation de l’économie circulaire.

Pour ce faire, le projet prévoit : 

  • La mise en place d’ateliers, de conférences et d’outils de communication sur divers thèmes liés à l’économie circulaire;
  • L’acquisition de données sur les matières utilisées en production ainsi que sur les résidus produits;
  • La concertation des organismes impliqués dans le développement économique;
  • La mise sur pied d’une base de données qui permettra de cibler, à l’amorce des projets d’investissement, de potentiels partenaires de symbioses.

De plus, une coordonnatrice sera dédiée à ce projet pour une période de deux ans au cours de laquelle elle mettra en valeur des exemples de réussite locale afin de mobiliser un nombre intéressant d’acteurs pour assurer une autonomie et une pérennité à la démarche.

Rendu possible grâce au Fonds vert, dont les revenus sont principalement issus du marché du carbone, cet appui financier offert à la CCICQ s’inscrit dans la Stratégie gouvernementale de développement durable 2015-2020. Il illustre également, de manière concrète, cette volonté gouvernementale de bâtir une économie verte, prospère et durable.

L'économie circulaire : moteur du développement durable

L’économie circulaire constitue un système de production, d’échange et de consommation visant à optimiser l’utilisation des ressources à toutes les étapes de cycle de vie d’un bien ou d’un service, dans une logique faisant appel au concept de circularité, tout en réduisant l’empreinte environnementale et en contribuant au bien-être des individus et des collectivités. Il implique de nouvelles pratiques fondées sur l’usage des biens plutôt que sur leur possession, et sur la réutilisation, le recyclage et la valorisation des produits et de leurs composants.

Citations
« Les symbioses favorisent l’émergence d’une économie plus circulaire en allongeant le cycle de vie des ressources. En intégrant un système de gestion territoriale des matières résiduelles, elles permettent de gérer en amont les impacts et contribuent à réduire les gaz à effet de serre en favorisant les filières de proximité, les réseaux complémentaires et l’efficacité énergétique. En ce sens, le projet de la CCICQ s’inscrit en droite ligne avec la mission de RECYC-QUÉBEC. »
Dany Michaud, président-directeur général de RECYC-QUÉBEC

« En tant que Chambre de commerce et d’industrie, milieu fertile au partage, au maillage et à la valorisation du dépassement de nos entrepreneurs, nous sommes d’avis que le projet « Économie circulaire | ZEN » favorisera l’implantation de modèles d’affaires durables. Nous prônons d’ailleurs les initiatives vertes chez nos entrepreneurs depuis près de 10 ans par le biais de notre projet « Défi on recycle ». Ce nouveau projet est donc directement en ligne avec notre vision. »
Charles Guillemette, directeur général de la CCICQ

Faits saillants :

  • 165 600 $ offert à la Chambre de commerce et d'industrie du Cœur-du-Québec (CCICQ) pour pérenniser la symbiose industrielle.
  • Ce financement servira à favoriser un développement économique en créant des opportunités d’affaires à partir de résidus industriels.
  • Les objectifs de l’initiative de la CCICQ sont notamment de permettre aux organisations du territoire d’être outillées par rapport aux avantages, aux bonnes pratiques ainsi qu’aux facteurs de succès liés à l’implantation de l’économie circulaire.
  • Le projet vise plus de 300 industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Bécancour, dont le territoire de la SPIPB, de la MRC de Nicolet-Yamaska et de la Ville de Trois-Rivières, afin de concrétiser les opportunités de symbioses industrielles et faire émerger une économie circulaire plus neutre en carbone.


Cliquez sur la photo pour l'agrandir

À propos de l’appel de propositions Transition vers l’économie circulaire (APTEC)

L’appel de propositions Transition vers l’économie circulaire (APTEC) découle de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, est géré par la société d’État RECYC-QUÉBEC et financé par l'entremise du Fonds vert. L’APTEC cible plus particulièrement un champ de l’économie circulaire, soit l’écologie industrielle et territoriale. L’objectif est de créer des synergies entre entreprises, c’est-à-dire des échanges, afin que la circulation des ressources passe d’un modèle linéaire à un modèle circulaire. Pour atteindre ce but, un soutien financier est apporté à des organismes bien positionnés pour déployer des ressources dédiées au réseautage et à la coordination d’une démarche d’économie circulaire sur leur territoire.

À propos de RECYC-QUÉBEC 

Soucieuse de faire du Québec un modèle de gestion novatrice et durable des matières résiduelles pour créer une société sans gaspillage, RECYC-QUÉBEC est une société d'État créée en 1990 et qui a pour objectif de promouvoir, de développer et de favoriser la réduction, le réemploi, la récupération et le recyclage de contenants, d'emballages, de matières ou de produits ainsi que leur valorisation dans une perspective de conservation des ressources.

- 30 -

INFORMATION :

RECYC-QUÉBEC 
Ligne média : 514 351-7838
medias@recyc-quebec.gouv.qc.ca