Écogestion de chantier : Québec accorde une aide financière de près de 400 000 $ au centre de recherche sur les milieux insulaires et maritimes

20 juin 2017

Havre-aux-Maisons, le 20 juin 2017 – Le Centre de recherche sur les milieux insulaires et maritimes (CERMIM), s’est vu accorder aujourd’hui une aide financière gouvernementale, via RECYC-QUÉBEC, de 398 400 $ afin de mettre en place des outils et services favorisant la réduction et de réemploi des résidus de construction aux Îles-de-la-Madeleine. Ce soutien financier permettra à l’organisme d’étudier les besoins existants dans la région, de créer des documents d’information pratique et de mettre sur pied une matériauthèque, en collaboration avec l’entreprise Ré-Utîles. En appuyant ce projet, le gouvernement souhaite favoriser l’écogestion des chantiers de construction, de rénovation et de démolition.

Le financement accordé permettra au CERMIM d’effectuer la réfection d'un bâtiment hors d'usage afin de recueillir les matériaux récupérés en partenariat avec les entrepreneurs locaux et l’écocentre municipal. L’organisme pourra y établir une structure de collecte, de réception des dépôts volontaires, de valorisation et de vente des matériaux de construction, combinée à l’amélioration d’espaces de travail permettant la réparation et la transformation de matériaux pour la revente. La nouvelle installation ainsi créée permettra de détourner le bois, le métal, le verre plat, les briques, le textile et autres matériaux brutes, pour les offrir à la population et aux artisans-recycleurs de plus en plus nombreux sur l’archipel.

Par ailleurs, grâce à l’étude et à l’analyse des besoins des parties prenantes, le CERMIM réalisera un guide d'écogestion des chantiers et accompagnera Ré-Utîles dans la mise en service de la matériauthèque, l’optimisation de son fonctionnement, la mise en œuvre de solutions novatrices et l’analyse des résultats.

Citations

« Le gouvernement du Québec est fier d’appuyer ce projet, qui s’inscrit en droite ligne avec notre volonté de bâtir une société qui pense et construit différemment. La recherche active de solutions pour réduire à la source la production de matériaux de CRD a des retombées significatives pour l’environnement, mais également pour notre économie. En offrant aux entrepreneurs et artisans de la région l’information, l’espace et les outils nécessaires à la réduction et au réemploi des résidus de construction, le projet du CERMIM démontre bien qu’ensemble, nous pouvons agir afin de permettre à nos enfants de vivre dans une société moderne, sobre en carbone et sans gaspillage. »

David Heurtel, ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

« En tant que député des Îles-de-la-Madeleine, je suis fier de soutenir l’initiative du CERMIM qui démontre bien toute la vitalité et le sens de l’innovation des gens de chez nous. La matériauthèque deviendra sans nul doute un moteur de l’économie locale, en plus de contribuer à la réduction à la source des matériaux de CRD. Avec le contexte géographique local, toute initiative de réduction des déchets fait une différence et je suis certain que cette initiative-ci en est une qui aura une portée notable et qui sera positive dans le quotidien des organismes et des entreprises qui s’y inscriront. »

Germain Chevarie, député des Îles-de-la-Madeleine

« Ce projet novateur correspond en tout point à ce que nous souhaitons favoriser en tant que société d’État. En plus de documenter les besoins des entrepreneurs locaux et de contribuer à la production de nouvelles connaissances en matière de réduction à la source, le projet du CERMIM représente un exemple de gestion saine et responsable de nos matières résiduelles. »

Dany Michaud, président-directeur général de RECYC-QUÉBEC

Faits saillants :

  • Ce projet a été retenu dans le cadre de l’appel à propositions administré par RECYC-QUÉBEC et visant les projets destinés à encourager l’écogestion des chantiers de construction, de rénovation et de démolition. Il s’inscrit également dans la mise en œuvre du Plan d'action 2016-2017 du Comité mixte sur la réduction à la source, relevant de RECYC-QUÉBEC. Rappelons que ce chantier a bénéficié d'une enveloppe globale de 3 M$, provenant du Fonds vert.
  • Le projet du CERMIM répond aux objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, dont ceux de réduire la production de matières résiduelles et de promouvoir la récupération et la valorisation des matières résiduelles.

Liens utiles :

À propos de RECYC-QUÉBEC 

Soucieuse de faire du Québec un modèle de gestion novatrice et durable des matières résiduelles pour créer une société sans gaspillage, RECYC-QUÉBEC est une société d'État créée en 1990 et qui a pour objectif de promouvoir, de développer et de favoriser la réduction, le réemploi, la récupération et le recyclage de contenants, d'emballages, de matières ou de produits ainsi que leur valorisation dans une perspective de conservation des ressources.

– 30 –

SOURCE :
Emilie Simard
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

RECYC-QUÉBEC
Ligne média : 514 351-7838
medias@recyc-quebec.gouv.qc.ca