Lancement national de la campagne J’aime manger, pas gaspiller Canada

18 juillet 2018

Montréal, le 18 juillet 2018 – Deux des plus importants détaillants en alimentation au Canada se sont associés à des organismes locaux et provinciaux pour lancer la campagne nationale J’aime manger, pas gaspiller, qui vise à changer les comportements alimentaires et à réduire considérablement la quantité de nourriture gaspillée chaque jour d’un océan à l’autre.

Le Canada est un des champions du gaspillage alimentaire parmi les pays développés, alors que 47 % du gaspillage alimentaire, en termes de valeur des aliments, se fait par les citoyens à la maison. Comme plus de 60 % de cette nourriture ne devrait pas se retrouver à la poubelle, ce sont quelque 1 100 $ par année que chaque ménage perd en moyenne. En tout, 2,2 millions de tonnes de nourriture sont jetées bon an, mal an, ce qui contribue aux émissions de gaz à effet de serre et au gaspillage des ressources nécessaires à la production et à la distribution des aliments aux consommateurs.

« La campagne J’aime manger, pas gaspiller est cruciale pour contrer le gaspillage alimentaire à l’échelle nationale, insiste Malcolm Brodie, président du Conseil National Zéro Déchet. C’est une première initiative nationale coordonnée pour amener les gens à changer leur relation avec la nourriture. Il suffit d’un changement minime, comme d’acheter seulement ce dont on a besoin, pour éviter que la nourriture s’avarie ou soit oubliée au fond du réfrigérateur, puis jetée. »

La campagne donne des conseils pratiques de conservation des denrées alimentaires fraîches, d’utilisation des ingrédients qu’on a sous la main et de planification des repas pour éviter de trop acheter. Elle s’inspire d’une campagne au Royaume-Uni, où le gaspillage alimentaire des ménages a chuté de 21 % au cours des cinq premières années de diffusion de la campagne, une économie de plus de 22 milliards de dollars canadiens pour les consommateurs.

Pilotée par le Conseil National Zéro Déchet, cette campagne qui précède la Politique alimentaire pour le Canada annoncée par Ottawa, a déjà rallié neuf partenaires, soit les villes de Toronto, de Vancouver et de Victoria, le District régional de Metro Vancouver, la province de la Colombie-Britannique, RECYC-QUÉBEC et deux détaillants majeurs en alimentation au Canada, Walmart Canada et Sobeys.

La campagne s’inscrit dans la foulée du lancement de la Stratégie relative aux pertes et au gaspillage alimentaires (Food Loss and Waste Strategy) du Conseil National Zéro Déchet, qui vise principalement à changer les comportements des consommateurs et à réduire le gaspillage alimentaire dans les systèmes de production et de distribution, qui sont responsables de l’autre moitié des pertes alimentaires au Canada. Cette stratégie prévoit également une refonte des lois sur l’étiquetage des aliments afin d’éliminer la confusion au sujet du concept de date de péremption et se fixe l’objectif de voir le gaspillage alimentaire réduit de moitié au Canada d’ici 2030.

La Stratégie relative aux pertes et au gaspillage alimentaires a été transmise au ministre fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Lawrence MacAulay, et à sa collègue de l’Environnement et des Changements climatiques, Catherine McKenna, pour contribuer à l’élaboration de la Politique alimentaire pour le Canada du gouvernement fédéral.

Fondé en 2013 par Metro Vancouver et la Fédération canadienne des municipalités, le Conseil National Zéro Déchet réunit des organismes gouvernementaux et non gouvernementaux ainsi que des entreprises pour prévenir le gaspillage au Canada.

Relation avec les médias :

Consultez le matériel visuel de la campagne sur le site JaimeMangerPasGaspiller.ca et téléchargez un extrait vidéo (b-roll) en cliquant ici.

Citations :

« Le gaspillage alimentaire est un enjeu qui touche tous les maillons du cycle de consommation, et ce, de la ferme à la table. Nous devons valoriser cette ressource qu’est la nourriture. Dans un aspect de développement durable, il est donc de notre devoir collectif de réduire le gaspillage à la source avant même de penser au compostage, même si cette pratique est à adopter au lieu de jeter la nourriture à la poubelle, rappelle Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec. La campagne J’aime manger, pas gaspiller aidera à sensibiliser encore plus les consommateurs à l’importance de consommer judicieusement. »  Relations avec les médias : julien.marcotte@mddelcc.gouv.qc.ca

« Durant les consultations menées par le gouvernement en vue de l’élaboration de la Politique alimentaire pour le Canada, des milliers de Canadiens et de parties prenantes nous ont confirmé que la réduction de la perte et du gaspillage alimentaire est une priorité pour eux. Tandis que nous sommes à étudier les impacts que cette politique pourrait avoir sur le gaspillage alimentaire, nous tenons à souligner le leadership du Conseil National Zéro Déchet en matière de sensibilisation citoyenne et de recherche de solutions à cette problématique complexe. » a déclaré l’honorable Lawrence MacAulay, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire.  Relations avec les médias : Relations médias, Agriculture and Agroalimentaire Canada, 1-866-345-7972, media@agr.gc.ca

« Walmart Canada s’est engagée à s’assurer d’un accès à de la nourriture de qualité pour tous et nous avons un objectif zéro gaspillage dans nos propres opérations d’ici 2025 », a affirmé Lee Tappenden, président-directeur général, Walmart Canada. « Grâce à notre partenariat avec le Conseil National Zéro Déchet et la campagne J’aime manger, pas gaspiller, nous espérons donner l’exemple, inspirer par nos actions ».  Relations avec les médias : Diane Medeiros, 416-356-1654, diane.medeiros@walmart.com

« C’est avec grand plaisir que Sobeys participe à la campagne J’aime manger, pas gaspiller. Depuis notre partenariat avec le Conseil National Zéro Déchet en 2016, nous avons pu observer les effets positifs de la sensibilisation et de l'éducation face à la réduction du gaspillage alimentaire des ménages. Aujourd'hui, nous sommes très heureux de participer à la diffusion de J’aime manger, pas gaspiller à l’échelle du pays, encourageant ainsi tous les Canadiens à apprécier davantage et moins gaspiller leurs aliments », a déclaré Cynthia Thompson, vice-présidente, communications et affaires corporatives de Sobeys. Relations avec les médias : Jennifer McCrindle, 416 729-9605, Jennifer.mccrindle@sobeys.com

« En Colombie-Britannique, les déchets organiques représentent 40 % de ce qui est envoyé à l’enfouissement et 7,5 % des émissions de gaz à effet de serre de la Colombie-Britannique. Nous devons et pouvons faire mieux », de souligner George Heyman, ministre de l’environnement et de la stratégie sur les changements climatiques. « Cette campagne aidera à réduire le gaspillage alimentaire et les émissions, tout en étant aligné sur notre vaste stratégie sur les changements climatiques, qui sera rendue publique cet automne. » Relations avec les médias : Danielle Bell, 250 953-3834, Danielle.Bell@gov.bc.ca

« Le compostage, c’est bien, mais la prévention du gaspillage alimentaire, c’est encore mieux, explique Sonia Gagné, présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC. Ensemble, nous pouvons agir concrètement pour éliminer le gaspillage au Canada. RECYC-QUÉBEC est fière de s’associer au Conseil National Zéro Déchet pour cette campagne et ainsi d’assurer un lancement dans les deux langues officielles à l’échelle du Canada. » Relations avec les médias : Brigitte Geoffroy, 514 351-7838, medias@recyc-quebec.gouv.qc.ca

« La stratégie de gestion des déchets à long terme de la Ville de Toronto représente une belle opportunité de réduire le gaspillage alimentaire puisqu’elle incite les citoyens à réfléchir sur la quantité de nourriture qui est jetée », a affirmé John Tory, maire de Toronto. « La campagne J’aime manger, pas gaspiller est la clé de notre stratégie pour réduire le gaspillage alimentaire au Canada et constitue la première approche nationale coordonnée pour changer les comportements des consommateurs. » Relation avec les médias : Ashalea Stone, 416 392-8306, ashalea.stone@toronto.ca

« La ville de Vancouver a pour objectif devenir une ville zéro déchet d'ici 2040 », a déclaré le maire de Vancouver, Gregor Robertson. « Nous avons déjà fait de grands progrès en détournant les matières organiques compostables des déchets, et maintenant, grâce à la campagne J’aime manger, pas gaspiller, nous espérons inspirer et habiliter les ménages de Vancouver à prendre en considération la nourriture qu’ils achètent, comment ils la conservent et l’utilisent. » Relations avec les médias : Alex Walker, 604 346-9370, alexa.walker@vancouver.ca

« Agir pour réduire le gaspillage alimentaire est la prochaine étape dans la réduction des déchets pour la ville de Victoria », a affirmé la mairesse de Victoria, Lisa Helps. « Avec nos programmes de réacheminement des résidus alimentaires et des résidus verts, et un nouveau règlement visant à réduire le gaspillage associé aux sacs de plastiques, nous sommes fiers d’être partenaire de cette campagne qui vise à réduire le gaspillage alimentaire. J’aime manger, pas gaspiller met l’accent sur le bonheur de bien manger. Réduire le gaspillage alimentaire peut aider à réduire les dépenses associées au panier d’épicerie, tout en diminuant les impacts environnementaux. » Relations avec les médias : Rebecca Penz, 250 661-0085, rpenz@victoria.ca

« Metro Vancouver est fier d’être un membre fondateur du Conseil National Zéro Déchet, une initiative intersectorielle qui réunit des gouvernements, entreprises et des organisations non gouvernementales pour faire progresser la prévention en matière de gaspillage et l’économie circulaire au Canada », de mentionner Greg Moore, président du conseil, Metro Vancouver. « Nous sommes particulièrement heureux d'avoir établi un partenariat avec le Conseil pour déployer J’aime manger, pas gaspiller dans notre florissante région, ainsi qu’à la grandeur du pays, grâce à des partenariats avec les secteurs privé et public. » Relations avec les médias : Don Bradley, 604 451-6107, Don.Bradley@metrovancouver.org

« En moyenne, les ménages canadiens jettent plus de 100 kilogrammes de nourriture par année - un volume qui pourrait être significativement réduit en réorientant nos efforts sur les principes de « réduction » et de « réutilisation » des aliments qui se trouvent dans nos réfrigérateurs et nos garde-manger », a déclaré Russ Smith, gestionnaire principal, Gestion des ressources environnementales avec Capital Regional District. « Les aliments ne sont pas des ordures et il est essentiel pour notre environnement et nos portefeuilles de ne pas les mettre à la poubelle. » Relations avec les médias : Melanie Tromp Hoover, 250 360-3287, mtromphoover@crd.bc.ca

« Le lancement de J’aime manger, pas gaspiller Canada représente à la fois l'aboutissement de plusieurs mois de collaboration entre WRAP Global et le Conseil National Zéro Déchet. C’est le début d'un nouveau chapitre ambitieux pour la prévention du gaspillage alimentaire au Canada », a souligné Claire Kneller, responsable des aliments, WRAP Global. « Cette initiative s'appuie sur le travail rigoureux de Metro Vancouver depuis 2015. Les nouveaux partenaires, essentiels et nombreux, permettront de transmettre les messages de la campagne à la grandeur du pays. » Relations avec les médias : Amanda Williamson, 011.44.01295.236643, Amanda.williamson@wrap.org.uk