180 000 $ pour aider la région de Matane à faire la transition vers une économie circulaire

8 septembre 2017

Matane, le 8 septembre 2017 – La Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de la région de Matane s’est vu accorder aujourd’hui une aide financière gouvernementale de 180 000 $ via la société d’État RECYC-QUÉBEC afin de soutenir la création de symbioses industrielles dans la région. L’annonce a été faite lors d’une conférence de presse à l’hôtel Le Riôtel, à Matane.  

La transition vers l’économie circulaire s’inscrit dans la volonté de la Ville de Matane de renforcer l’attractivité de son parc industriel et dans la planification stratégique de la SADC. La SADC est l'organisation de référence en matière de développement économique. Elle soutient les entreprises depuis 28 ans et a contribué à des projets environnementaux. La proximité avec les entrepreneurs et les organisations du territoire permet à la SADC d’être à l’affût des besoins de ces derniers. Elle s’est donnée le mandat de stimuler la mise en place et le développement de symbioses industrielles. En croisant les tendances de la société, les priorités gouvernementales et les besoins du milieu, un projet tel que celui présenté aujourd’hui devient une priorité.

Un chargé de projet qualifié et expérimenté a été embauché par la SADC pour regrouper les connaissances, se consacrer à l’économie circulaire et développer l’expertise des différents partenaires. Le Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI), spécialisé en symbiose industrielle, accompagnera le chargé de projet en lui fournissant les outils nécessaires. Ce projet s’insère dans des démarches en cours au PGMR 2016-2020 de la MRC de La Matanie, qui prévoit informer et sensibiliser les gestionnaires des industries, commerces et institutions (ICI), pour appuyer une saine gestion des matières résiduelles et leur fournir un service-conseil.

Citations

« En tant que gouvernement, il nous tient à cœur de soutenir un projet comme celui-ci, qui a aussi des retombées positives au chapitre de la réduction des gaz à effet de serre et favorise la modernisation de notre économie. Les ICI participant au projet sont des leaders dans leur communauté et ils sauront démontrer que le pouvoir de l’économie circulaire, c’est la force de son impact positif tant sur l’économie que sur la collectivité et l’environnement. »

David Heurtel, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

« La symbiose industrielle propose des solutions novatrices et économiquement saine à des problèmes que toutes les entreprises rencontrent. Trouver des sources d’approvisionnement à proximité et diminuer les coûts d’exploitation, tout en favorisant une économie plus verte, font partie de ses nombreux avantages. C’est pourquoi il nous fait plaisir, en tant que société d’État, de soutenir des projets comme celui de la Société d’aide au développement de la collectivité de la région de Matane, qui accompagne les entreprises et contribue à créer des maillages entre elles afin de faire émerger une économie plus circulaire. De cette façon, les excédents des uns deviennent les ressources des autres. »

Dany Michaud, président-directeur général de RECYC-QUÉBEC

Faits saillants 

  • 180 000 $ offert à la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de la région de Matane.
  • Ce projet s’insère dans des démarches en cours au PGMR 2016-2020 de la MRC de La Matanie qui prévoit informer et sensibiliser les gestionnaires des ICI, pour appuyer une saine gestion des matières résiduelles et leur fournir un service-conseil.
  • La SADC est l'organisation de référence en matière de développement économique. La proximité avec les entrepreneurs et les organisations du territoire permet à la SADC d’être à l’affût des besoins de ces derniers.  Elle s’est donnée le mandat de stimuler la mise en place et le développement de symbioses industrielles.

À propos de l’appel de propositions Transition vers l'économie circulaire (APTEC)

L’appel de propositions Transition vers l’économie circulaire (APTEC) découle de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, est géré par la société d’État RECYC-QUÉBEC et financé par l'entremise du Fonds vert. L’APTEC cible plus particulièrement un champ de l’économie circulaire, soit l’écologie industrielle et territoriale. L’objectif est de créer des synergies entre entreprises, c’est-à-dire des échanges, afin que la circulation des ressources passe d’un modèle linéaire à un modèle circulaire. Pour atteindre ce but, un soutien financier est apporté à des organismes bien positionnés pour déployer des ressources dédiées au réseautage et à la coordination d’une démarche d’économie circulaire sur leur territoire.

À propos de RECYC-QUÉBEC

Soucieuse de faire du Québec un modèle de gestion novateur et durable des matières résiduelles pour créer une société sans gaspillage, RECYC-QUÉBEC est une société d'État créée en 1990 et qui a pour objectif de promouvoir, de développer et de favoriser la réduction, le réemploi, la récupération et le recyclage de contenants, d'emballages, de matières ou de produits ainsi que leur valorisation dans une perspective de conservation des ressources.

- 30 -

SOURCE

Émilie Simard
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Annie Fournier
Directrice générale
SADC de la région de Matane
418 562-3171
afournier@ciril.qc.ca

INFORMATION

RECYC-QUÉBEC
Ligne média : 514 351-7838
medias@recyc-quebec.gouv.qc.ca