Appel de propositions pour favoriser le développement de débouchés de réemploi et de recyclage pour les pneus hors d’usage

Cet appel de propositions vise à soutenir des projets permettant d’accroître les quantités de pneus hors d’usage gérés par le Programme québécois de gestion des pneus hors d’usage qui sont réemployés ou recyclés. Pour ce faire, une aide financière est mise à la disposition afin d’augmenter les capacités de traitement, ainsi que pour développer de nouveaux produits et marchés.

La période de dépôt des propositions est maintenant terminée. Merci à tous ceux qui ont soumis un projet!

Description de l’appel de propositions

Plus de 97 000 tonnes de pneus hors d’usage (autos, camions, chariots élévateurs, petits pneus) sont à traiter par année. Les quantités ont connu une augmentation de plus de 20 % dans les 5 dernières années. Dans ce contexte, RECYC-QUÉBEC entreprend une nouvelle approche d’octroi d’aide financière pour le traitement de pneus hors d’usage. Ainsi, cet appel de propositions vise à soutenir des projets permettant d’accroître les quantités de pneus hors d’usage gérés par le Programme québécois de gestion des pneus hors d’usage qui sont réemployés ou recyclés. Doté d’un budget total de 2 M$, il est divisé en 2 phases : une 1re à l’automne 2018 visant tous les types de pneus du Programme et une 2e au printemps 2019 centrée sur le traitement des pneus de chariot élévateur.

Consultez le cadre normatif (PDF, 442 Ko) pour connaître tous les détails.

Projets acceptés

Phase 1

Voici les projets acceptés dans la phase 1  :

  • Animat : Initiative d’accroissement de la capacité globale de l’usine de Sherbrooke
    • Animat compte maximiser le temps machine disponible et améliorer la productivité des procédés industriels. Le projet permettra une augmentation du volume annuel de 60 000 tonnes à 65 000 tonnes de traitement de pneus hors d’usage. Le projet répondra à la demande toujours croissante des produits de tapis de caoutchouc d’Animat par ses clients répartis dans 52 pays. Le projet permettra le traitement de 5 000 tonnes supplémentaires de pneus hors d’usage.
  • Dynamat : Optimisation d’usine 2018-2020
    • Entreprise fabriquant principalement des tapis de dynamitage à partir de pneus usagés. Elle confectionne aussi des pare-chocs maritimes, mais c’est une toute petite partie de sa production (5 % environ). Le projet consiste en la mise en place de plusieurs améliorations du procédé existant.  Le projet permettra une augmentation de traitement de plus de 6 000 tonnes de pneus hors d’usage annuellement.
  • Royal Mat : Amélioration de la capacité du déchiquetage
    • Actuellement, la ligne de déchiquetage primaire a une capacité de 22 000 tonnes/année. Le projet implique l’ajout d’une ligne de broyage supplémentaire pour une capacité additionnelle de 10 000 tonnes par année. Les volumes supplémentaires ont pour but d’alimenter les presses actuelles et de répondre à la demande de fabrication de tapis. Des quantités supplémentaires de poudrette et de granules seront aussi produites à partir des rejets du procédé.
  • Weded : Implantation d’un granulateur pour améliorer la qualité de la poudrette de pneus hors d’usage et d’un extrudeur pour en recycler la fibre
    • Le projet vise la production de poudrette et la production de granules de fibres. La poudrette serait produite pour le marché québécois. Bien que ce marché reste à développer pour le promoteur, celui-ci a une entente avec Groupe Vicas pour son approvisionnement en pneus déchiquetés et pour la vente de plus de 2 000 tonnes de poudrette. Il y a peu de fabricants de poudrette au Québec et leur production n’est parfois qu’un produit dérivé. Il y aurait donc de la place pour un joueur ayant comme mission la production de poudrette. Weded désire aussi produire des tuiles pour le marché québécois, mais leur équipement pour ce faire est de petite taille. Le demandeur veut installer un granulateur qui lui permettra d’augmenter la cadence de sa ligne actuelle (investissement global de 3,2 M$) et la qualité de la poudrette. Le projet permettra une augmentation de traitement de 6 000 tonnes de pneus hors d’usage annuellement.

Phase 2

L’objectif de cette 2e phase est de soutenir financièrement des projets qui permettront de conditionner et de traiter les pneus de chariots élévateurs hors d’usage au Québec. Pour ce faire, un financement est disponible pour soutenir l’implantation ou l’augmentation des capacités d’installations québécoises de traitement en appuyant financièrement les entreprises dans l’achat de nouveaux équipements et procédés et/ou dans l’optimisation d’équipement existant.

Voici le projet accepté dans la phase 2 :

  • Revalorisation TPOL : Installation d’une ligne complète de traitement des pneus de chariot permettant de séparer le caoutchouc attaché en presse à une jante d’acier épais.