Comité mixte sur la réduction à la source

Photo de pichet d'eauNous avons lancé le Comité mixte sur la réduction à la source en 2015, dans le cadre du chantier sur la réduction à la source. Formé d'intervenants de sphères d'activités variées, il a un mandat et des objectifs bien précis pour répondre à la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles.

Découvrez plus de détails sur ce comité mixte sur cette page.

Mandat

Le mandat du Comité mixte consiste à identifier des actions à retombées significatives et d’en effectuer le suivi dans le but d'atteindre les objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles.

En plus de répondre à un engagement gouvernemental, le Comité mixte vise à :

  • Recueillir des avis éclairés et des connaissances sur les enjeux provenant de différents horizons pour élaborer et soutenir le plan d’action
  • Orienter l’identification de projets porteurs
  • Proposer, planifier et participer à l’exercice de priorisation des activités de communication et de reconnaissance

Plan d'action

Le Plan d’action 2016-2017 du Comité mixte vise à positionner la réduction à la source en tête des priorités des actions et des investissements, tout en démontrant que des initiatives peuvent être déployées rapidement et apporter des résultats positifs et concrets.

Découvrez-en les grandes lignes en consultant le Résumé du Plan d’action 2016-2017 (PDF, 292 Ko).

Vous pouvez aussi consulter le document complet du Plan d’action 2016-2017 (PDF, 6.3 Mo).

Autre réalisation

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action, nous avons appuyé des projets innovants qui touchent la réduction à la source, plus particulièrement le gaspillage alimentaire et la gestion écoresponsable de chantiers de construction, de rénovation et de démolition dans le cadre d'Appels de propositions sur la réduction à la source.

Composition

Le Comité mixte regroupe une vingtaine de représentants issus de sphères d’activités variées, dont voici les membres :

  • Association des organismes municipaux de gestion des matières résiduelles (AOMGMR) 
  • Bureau de coordination du développement durable : Naomi Verdon
  • Centre de services partagés du Québec ‒ direction générale des acquisitions (CSPQ ‒ DGAQ) : Audrey Brault
  • Communauto : Marco Viviani
  • Conseil du bâtiment durable du Canada ‒ section Québec (CBDC-Q) : Julie-Anne Chayer
  • Desjardins : Pascal Laliberté
  • Équiterre : Colleen Thorpe
  • Établissements verts Bruntland (EVB-CSQ) : Jean Robitaille
  • Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets (FCQGED) : Karel Ménard
  • IKEA (magasin de Boucherville) : Ève-Catherine Métras
  • Institut de développement de produits : Bertrand Derome
  • Institut de l'environnement, du développement durable et de l'économie circulaire (EDDEC) : Daniel Normandin
  • Ivanhoé Cambridge : Rachel Horwat
  • La Tablée des chefs : Jean-François Archambault
  • Ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) : Nicolas Juneau
  • Observatoire de la consommation responsable (OCR) de l'École des sciences de la gestion de l'Université du Québec à Montréal (ESG-UQÀM) : Fabien Durif
  • Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement du Québec (RNCREQ) : Vincent Moreau
  • Sobeys Québec (IGA) : Dominique Cyr
  • Synergie Santé Environnement (SSE) : Jérôme Ribesse
  • Ville de Montréal : Sylvie Mayer-Fauchot